pub
Politique

Le CACIT et la plate forme citoyenne Justice et Vérité rendent publics les 1er résultats du projet de prévention des conflits en période électorale

Advertisement

Initié par le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) et la plate forme citoyenne Justice et Vérité, le projet de prévention des conflits en période électorale a permis aux promoteurs de suivre le court du processus électoral jusqu’au jour du scrutin et même après, tout en sensibilisant la population togolaise sur la non violence et la paix.

 

Dans le souci de contribuer à la consolidation de l’apaisement au cours des échéances des législatives de 2013 au Togo, le CACIT et la plate forme citoyenne Justice et Vérité ont mis en place un mécanisme d’alerte précoce. Selon M. Mahoura Spéro, Président du Conseil d’Administration du CACIT, en tout, 152 volontaires de paix ont été formés et déployés à Lomé et dans 11 autres villes du pays pour mener des activités de sensibilisation à la non violence et au dialogue. Les volontaires de paix ont eu à collaborer avec les acteurs impliqués dans le processus électoral, ce qui les a permis d’identifier les sources de conflits et violations de droits de l’homme.

 

A ce jour, le travail abattu sur le terrain permet de relever les éléments suivants : La campagne électorale s’est déroulée sans incident majeur sauf quelques accrochages constatés ça et là entre les cortèges des partis politiques. Des actes illégaux interdits par le code électoral ont été également observés au niveau des certains candidats et partis politiques. Des actes générateurs de suspicion de fraude ont été tout de même remarqués.

 

Le jour du vote, des suspicions de fraude ont entraîné des violences dans certains bureaux de vote et des dysfonctionnements dus à l’insuffisance du matériel électoral n’ont pas permis aux électeurs d’exercer leurs droits etc. Après le scrutin, la contestation des résultats provisoires est faite par le Collectif Sauvons le Togo et la Coalition Arc-En-Ciel, ce qui pas de nature à créer un climat post électoral apaisé.

On note tout de même, la persistance de la crise de confiance, la mobilisation des militants dans une perspective de contestation de résultats, la désinformation et les appels à la violence sur les réseaux sociaux.

 

Au vu de tous ces constats, le CACIT et la plate forme citoyenne Justice et Vérité ont formulé des recommandent la majorité au pouvoir, les partis politiques de l’opposition, tous les acteurs politiques, les organisations de société civile et tous les citoyens à faire régner un climat de paix et de concertation.

 

Ils ont également salué le professionnalisme de la FOSEL et remercié les institutions internationales pour leur soutien. Enfin, leur encouragement est allé à Mgr Nicodème Barrigah et l’ambassadeur des USA Robert Whitehead pour leur souci de préserver la paix après les élections au Togo.

 

Max Dally

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement