pub
International

Biens mal acquis? La Police française perquisitionne une villa d’Omar Bongo située dans à Nice dans le sud de la France.

Advertisement

La Police française a perquisitionné une villa au nom d’Omar Bongo, l’ex-président de la République gabonaise décédé en juin 2009.

Le somptueux immeuble situé dans le quartier dit de “Cimiez” a été visité par des policiers parisiens de l’Office central de la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) venus de Paris, au nombre de cinq selon nos informations, en quête de savoir si la demeure était, d’une part habitée et si oui par qui compte tenu de la disparition du regretté père de la nation gabonaise.

Rien n’indique à cette heure qu’il y ait par ailleurs un lien entre les enquêtes sur les biens mal acquis et la visite du jour, cette dernière serait, à en croire nos sources, uniquement liée à une enquête en rapport avec l’héritage de l’ancien président gabonais.


Toujours selon nos informations aucun élément suspect n’aurait été découvert sur place, l’habitation était “vide” de monde au moment de la visite qui aura duré moins de 20 minutes.

Pour finir, nous apprendrons en marge de la récolte des informations, que les biens d’Omar Bongo en France seraient au cœur d’une guerre d’héritage menée au sein de la famille de ce dernier. Reste désormais à savoir si la villa niçoise figure dans un testament et si oui destinée à quel légataire. C’est une affaire qui doit réjouir les Organisations non gouvernementales comme SHERPA.

 

Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

 

Advertisement