pub
International

Ghana/ Contentieux électoral : Après les résultats, l’opposition conteste la Cour Suprême

Advertisement

Après avoir refusé de reconnaître les résultats de la présidentielle 2012 proclamés par la Commission Electorale (CE) du Ghana, l’opposition incarnée par le Nouveau Parti Patriotique (NPP) conteste à présent la composition de la Cour Suprême, une institution devant laquelle il a déposé un recours en annulation du scrutin.

 

L’audition du  jeudi 10 janvier 2012 à la Cour Suprême de l’examen concernant la demande du parti au pouvoir, le Congrès National Démocratique (NDC), qui cherche à se joindre à la requête du NPP qui conteste la validité des résultats de la présidentielle 2012 n’a pu aller à son terme. En effet, l’équipe des avocats des plaignants (NPP) annonce qu’elle a l’intention de déposer une demande formelle pour exiger que le juge William Atuguba se récuse à l’audience des neuf membres de la Cour Suprême.

 

Pour certains membres du NPP, la récente nomination de Raymond Atuguba, (le cousin du juge en question) comme le Secrétaire exécutif à la Présidence ghanéenne par John Mahama est moralement incorrect et peut influencer l’issue de l’affaire.

 

Cette nouvelle trouvaille du NPP qui va de contestation en contestation n’est pas du goût des avocats du NDC. Nana Ato Dadzie, un avocat du NDC a révélé que le NPP  a soulevé des objections antérieures bien avant la séance qu’a présidée le juge William Atuguba.

 

Rappelons qu’à l’audience de la Cour Suprême qui a été présidée par le juge William Atuguba, neuf autres juges faisaient partie des membres de la Cour. Ils sont Philip Addison, Sophia Akufo, Fred Davis, Akoto Ampem, Kwame Akufo, Nana Asante Bediatuo, Godfred Dame, Egbert Faible et Ken Attafuah.

 

Le collège des avocats du NPP est composé de  Philip Addison, Sophia Akufo, Fred Davis, Akoto Ampem, Kwame Akufo, Nana Asante Bediatuo, Godfred Dame, Egbert Faible et Ken Attafuah.

 

Quant au NDC qui cherche à s’impliquer dans ce procès, pendant qu’il s’est fait représenter par les avocats Tsatsu Tsikata, Sam Kudjoe et Barbara Asamoah, le Président John Mahama qui est le second visé par la plainte a été représenté par ses défenseurs à savoir Tony Lithur, Marita Brew et Abdul Basit Bamba.

 

La Commission Electorale, le premier accusé a été représenté par James Quashie Idun et Stanley Amartefio.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement