pub
Politique

Affaire incendies de marchés au Togo : Levée de l’immunité parlementaire et arrestation de Messan Kodjo Agbéyomé

Advertisement

Dans le cadre des enquêtes ouvertes pour situer les responsabilités et auteur du crime crapuleux et de sabotage économique contre le Togo suite à la série d’incendies de marchés de Kara et de Lomé, trois arrestations ont eu lieu dans le rang de l’opposition, dont deux dans l’OBUTS. Adja Gérard et Messan Agbéyomé Kodjo respectivement Vice-président et Président de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire. Pour en arriver là, il a fallut accorder par vote des députés, la levée de l’immunité parlementaire dont jouit Agbéyomé Kodjo, ex Président de l’Assemblée nationale du Togo.

 

Par soixante-huit (68) voix pour et quatre (4) abstentions, les parlementaires ont levé l’immunité parlementaire dont jouit Messan Agbéyomé Kodjo, donnant ainsi le feu vert à la justice qui peut désormais auditionner le président de OBUTS. Ce vote s’est fait en l’absence des députés de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) qui ont jugé incohérente cette procédure. Le vote, selon le président de l’Assemblée nationale Abass Bonfoh, a été effectué conformément à la loi organique n° 2007-07 du 19 juin 2007 déterminant le statut des anciens présidents de l’Assemblée nationale qui dispose qu’aucun ancien président de l’Assemblée ne peut être « poursuivi ou arrêté en raison de faits délictuels par lui commis qu’avec l’autorisation de l’Assemblée nationale obtenue après une délibération spéciale votée à la majorité absolue des membres ».

 

Suite à cette levée de l’immunité parlementaire, il fallu quelques heures pour arrêter le Président de OBUTS. Il est soupçonné d’avoir commandité la série d’incendies qui a dévasté les deux grands marchés du Togo de Kara et de Lomé. Sur la demande du Procureur de la République, l’Assemblée nationale a autorisé la justice à écouter M. Messan Agbéyomé Kodjo.

 

Il est actuellement gardé à la gendarmerie nationale au SRI. Pour le moment il refuse de parler sans son Avocat.

 

Au total, on note trois arrestations dans cette affaire. La troisième personne est Mme Suzanne Nukafu, commerçante de pagnes et militante au sein de l’ANC de Jean Pierre Fabre.

 

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement