pub
Développement

Lutte contre la pauvreté et le chômage au Togo : octroie des chèques aux groupements et aux jeunes entrepreneurs par le ministère en charge de Développement à la Base

Advertisement

Le ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, dans le cadre de la politique de lutte contre la pauvreté et le chômage entreprise par le gouvernement togolais, a procédé ce lundi 19 novembre 2012 dans son cabinet aux remises de chèques aux groupements et jeunes qui en ont demandé.

 

Il est question des projets que ces groupements et jeunes ont soumis au ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes et qui ont été jugés bon d’être accompagnés.

 

Au cours de la cérémonie, 17 groupements d’activités génératrices de revenus issus des cinq régions du Togo ont reçu, dans le cadre du projet de Soutien aux Activités Economiques des Groupements (PSAEG), des chèques qui varient entre 155 200 et 2 000 000 FCFA. Au total 17 547 995 FCFA ont été octroyés aux groupements. Ces chèques représentent les 40% du financement total alloué à ces groupements car ils avaient eu en mars dernier la première partie du financement qui est 60% soit un montant total de 2 600 0000 FCFA.

Au cours de la même cérémonie et dans le cadre du Fonds d’Insertion pour les Jeunes, 71 jeunes entrepreneurs ont aussi bénéficié des chèques allant de 150 000 à 1 015 000 FCFA pour démarrer leurs microprojets ou consolider les activités génératrices de revenus soit un montant de 33 385 000 FCFA.

 

Le financement total accordé ce jour est de 51 000 000 FCFA. Ce geste contribue à réduire le taux de chômage au sein de la population jeune.

 

C’est ainsi que Mme Victoire Tomégah Dogbé a indiqué que « les micros, petites et moyennes entreprises étant admises comme faisant partie des principaux mécanismes de création d’emploi, les promouvoir devrait permettre, à court terme, moyen et long terme, d’élargir le cercle national d’entrepreneurs potentiels et de résoudre le problème d’emploi et de la pauvreté ». Les fonds alloués à promouvoir les activités génératrices de revenus des groupements et des jeunes entrepreneurs proviennent de la caisse de l’Etat, de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) et surtout de Togo télécom.

 

Max DALLY

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement