pub
Société

La fête de l’Aïd-el-kébir a été célébrée avec succès à Lomé ce vendredi

Advertisement

La communauté musulmane du Togo a célébré aujourd’hui  l’Aïd-el-kébir ou la fête du mouton.

 

La tradition a été respectée une fois de plus par les fidèles togolais d’Allah qui se sont souvenus du sacrifice d’Abraham. Dans la capitale Lomé, la grande prière de l’Aïd-el-kébir a été délocalisée cette fois-ci au stade de Kégué.

 

L’événement a été marqué par une prière musulmane suivie du sacrifice du bélier au stade de Kégué et revalorisé par la présence du chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, du président de l’Assemblée Nationale El Hadj Abass  Bonfoh, du Premier Ministre  Ahoomey- Zunu et les membres de son gouvernement.

 

 Dans sa prière de circonstance, le président de l’Union Musulmane du Togo, El Hadj Inoussa Bouraïma a invoqué la bénédiction d’Allah sur tous les togolais ainsi que sur  les  gouvernants et a demandé la paix d’Allah  le tout puissant miséricordieux sur le Togo.

 

Il faut noter que La fête de l’Aïd-al-Adha (Aïd-al-Kebir), qui s’est déroulée ce vendredi, 10ème  jour du 12ème et dernier mois du calendrier lunaire musulman, n’est pas non plus exempte d’abus, alors que l’ensemble de la communauté des croyants (l’umma) commémore le sacrifice d’Abraham, Lequel, selon le Coran, voulut sacrifier Ismaël et non Isaac, comme le dit la Bible. Il s’agit pour les fidèles de perpétrer le sacrifice du mouton, une pratique extrêmement encadrée par les autorités. Cette fête, particulièrement respectée par les fidèles, est l’occasion, pour toute la famille, de se réunir. 

 

Emmanuel Vitus Agbenonwossi

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement