pub
Développement

Médias et Ntic au service de développement

Advertisement

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en collaboration avec le Goethe Institut a initié le lundi 24 septembre dans l’enceinte du centre culturel Allemand, une conférence publique autour de la thématique « Comment les nouveaux médias et la technologie peuvent-ils être des solutions au sein de nos communauté ? »

 

Pour la circonstance, cinq personnalités évoluant dans le domaine des TIC et du secteur bancaire ont entretenu l’assistance sur les opportunités qu’offre l’utilisation des TIC dans le développement socio-économique.

 

Les 5 personnalités étaient : le photo-journaliste Noèl Tadégnon, M Batana Pawou, Directeur général de IPNET Espress, M. Tatrabor Jérôme directeur de société de télécommunication ; M. Tioklou Messan Directeur général Adjoint de FUCEC et M. Noagbodji Jean marie, Directeur général de Café-informatique sous la conduite du modérateur Damien mama le Représentant Résident Adjoint du PNUD.

 

Les conférenciers présent ont à l’occasion fait l’origine de l’Internet et les différents plates formes qui existent. Ils ont aussi présenté les différents applications qu’ont peut utilisé sur les réseaux sociaux et les médias sociaux ;

 

Les orateurs ont énuméré les différentes opportunités qu’engendre l’utilisation des TIC (Technologie d’Information et de la Communication) dans différents secteurs d’activités sans oublier soulever les maux qui freinent l’émergence de ce secteur au Togo.

 

Pour la représentante résidente du PNUD, Khardiata Lo N’diaye a indiqué que le sommet mondial sur le bien social qui est à sa troisième édition cette année en facilitant la toute première conversation planétaire jamais organisé. Il s’agit de réflexion, de dialogue sur les rites que peuvent jouer les nouveaux médias et la Technologie dans le développement de nos communautés.

 

Pour Mme Lo N’diaye, les statistiques de l’Union Internationale des Télécommunications montrent que le Togo comme dans les autres pays en développement, a fait un boom en matière d’utilisation des TIC en précisant que le nombre d’abonnés cellulaires par exemple est passé de 708 000 en 2006 à plus de 3 millions en 2011 et le nombre d’utilisations d’Internet augmente. Elle a fait remarquer que l’adoption de ces technologies reste faible au Togo comparativement au Kenya et à la Tunisie où ces série de transactions mobiles ont un taux de pénétration plus élevé que les agences bancaires ce qui permet d’atteindre les régions les plus éloignées et les couches.

 

Elle a conclut que les TIC font partie des cibles des Objectifs du Millénaire pour le Développement et chacun doit redoubler d’effort pour les réaliser avant l’échéance de 2015.

 

Théophile Togbé

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement