pub
Politique

Le mouvement Déckon II bis délocalisé à la place de l’indépendance

Advertisement

La grande marche pacifique suivie de sit-in qu’organisent le Collectif « SAUVONS LE TOGO » et la coalition « ARC-EN-CIEL » à partir de demain mardi 25 au 27 Septembre 2012 pour exiger l’ouverture d’une information judiciaire à l’encontre des miliciens du RPT qui ont provoqué des heurts à Adewui en semaine dernière a le feu vert des autorités. Les responsables de l’opposition et le contre-amiral Fogan Adégnon se sont réunis cet-après midi pour accorder leurs violons. Toutefois, chacune des parties a dû faire des concessions. Les responsables du CST ont dû changer l’itinéraire dont le point de chute sera finalement la place de l’indépendance en lieu et place du carrefour Déckon.

 

Les organisateurs de la marche « Déckon II bis » ont été invité par les autorités municipales par courrier daté du 21 Septembre dernier à une rencontre de discussion sur les désagréments que pouvaient entraîner n st-il à Déckon, du forte d’une forte concentration commerciale. Ce qui fut fait dans la journée de lundi 24 Septembre.

 

« J’ai eu à discuter avec Mes Zeus Ajavon et Raphael Kpande-Adjaré, Agbéyomé Kodjo, tous trois membres du collectif Sauvons le Togo et Jean Kissi de la Coalition Arc-en-ciel, sur la tenue de la marche de demain. La mairie leur a proposé un itinéraire et ils m’ont dit qu’ils allaient me rappeler, entre 15 et 16h. Mais ce n’est qu’à 18h25mn que Me Kpandé-Adjaré m’a appelé, je l’ai rappelé à 18h28 et il m’a signifié que le CST est d’accord sur l’itinéraire proposé. Ce qui fut confirmé par Ajavon Zeus qui m’a rappelé par la suite. Et donc la marche n’est pas interdite » a déclaré le président de la délégation spéciale de Lomé, le contre-amiral Fogan Adégnon dans l’édition du soir de la radio Légende FM. 

 

Termes du dit accord qui furent également confirmés par Raphael Kpande-Adjaré reçu par téléphone sur la même station radio. « La marche aura bel et bien lieu. Elle aura pour point de rassemblement Bè-Château à 8h avant de s’ébranler pour la place de l’indépendance en passant par le boulevard du Mono. Et pour ne pas entraver la circulation, nous allons emprunter une partie de la voie jusqu’à l’Hôtel Ibis, puis par la Direction Générale des Douanes. » a-t-il déclaré aux confrères de radio Légende.

 

Toutefois, à la veille de la marche, il subsiste encore un point de désaccord en ce qui concerne le sit-in à la place de l’indépendance. « Selon la loi, il va falloir que les manifestants quittent les lieux à 22heures. J’entends par sit-in continu, c’est un sit-in qui se déroule du mardi, mercredi au jeudi et non un sit-in continue dans le temps. Je précise donc qu’à 22heures, ils devront quitter les lieux » a martelé le président de la Délégation spéciale tandis que le représentant du Collectif Sauvons le Togo dément cette mesure, en affirmant que dans la correspondance à eux adressée par la Délégation spéciale, il était écrit clairement, qu’elle acceptait le « sit-in continu ». En effet, pour les organisateurs de la marche pacifique de demain, il n’est pas question de quitter la place de l’indépendance pendant les trois (03) jours de la marche.

 

Une discordance qui soulève des inquiétudes quant à une répression aux gaz lacrymogènes si les deux parties campent sur leurs positions respectives.

 

Source : www.focusinfo.net

Advertisement