pub
Politique

Le CST et l’Arc-en-ciel bouclent la boucle.

Advertisement

Les trois jours de marches suivies de sit-in  à la place de l’Indépendance ont prix fin ce jeudi. La particularité de ces manifestations du Collectif « Sauvons le Togo » et la Coalition « Arc-en-ciel » des 25, 26 et 27 septembre,  c’est qu’elles se sont déroulées sans heurts et ont mobilisé de monde plus que les manifestations du juin dernier. « Du jamais vu », constate un opposant au régime en place.

 

Le non respect des lois par le régime a été largement abordé. Pedro Francis Amuzu, membre du CST a été fait entendre sur la question. « Le peuple togolais est allé en référendum, le 25 septembre 1992, pour se donner une constitution, qui est la bible de tous, constitution violée. Nous voulons retourner aux fondamentaux de cette constitution », avant d’ajouter que  « la limitation du mandat valable 5 ans qui ne soit valable qu’une fois, applicable immédiatement et que les deux tours reviennent, que ce soit pour les élections présidentielles et législatives ».

 

Pour Zeus Ajavon, coordonnateur du CST, le bilan des trois jours de marche, est « largement positif, la mobilisation étant très forte ». « Les objectifs ont été atteints et nous n’entendons pas baisser les bras » s’est-il réjoui.

 

Selon les responsables du CST, la lutte continue et elle ne s’achèvera que lorsque les réformes constitutionnelles et institutionnelles seront faites pour l’avènement d’un Etat de droit et de démocratie.

 

Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement