pub
International

Qui sont les auteurs des attaques contre la FRCI ? six suspects arrêtés

Advertisement

Ils sont dans de mauvais draps. Le mardi dernier Six civils ivoiriens qui « fuyaient la Côte d’Ivoire pour le Liberia » ont été arrêtés, par une « force mixte » libérienne composée de l’armée, des services de l’Immigration et de la police, a annoncé à la presse le ministre Libérien de la Défense Brownie Samukai.

Selon lui, ces hommes sont soupçonnés d’être impliqués dans l’attaque, lundi, du poste de l’armée ivoirienne de Pehekambly, près de la frontière et n’ont pas nié leur implication présumée. « Nous avons la preuve que les dissidents sont venus du territoire ivoirien, précisément de la région forestière de Bloléquin », proche de Touleupleu (ouest de la Côte d’Ivoire), a-t-il affirmé.
                                   
Mais, actuellement, une question se pose. Ou seront-ils juges? Les suspects dont l’identité a été révélée par le ministre libérien de la Défense, sont « actuellement détenus à Toe Town », ville de l’Est libérien proche de la frontière ivoirienne, a-t-il ajouté. D’après lui, le Libéria a entamé des discussions avec la Côte d’Ivoire pour savoir s’il fallait juger les six hommes au Libéria ou les remettre aux autorités Ivoiriennes.

Par ailleurs, sept autres Ivoiriens ayant fui au Libéria après l’assaut – cinq militaires, un policier et un civil – ont été placés en garde à vue dans le cadre des enquêtes ouvertes, a encore indiqué le ministre de la Défense.

Firmin Teko Agbo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement