pub
International

Ghana : Exclusif : L’ ‘‘Evangile’’ d’Atta Mills selon son frère Cadman

Advertisement

Le Docteur Cadman Mills, le frère de John Atta Mills, vient de révéler le testament du défunt Président ghanéen lequel est dominé par les paroles de l’évangile mais surtout la cause de la mort de son frère il y a deux semaines à l’Hôpital Militaire 37 d’Accra.

Cadman Mills a fait cette révélation le vendredi 10 août 2012 dans le jardin Asomdwee Park (Parc de la Paix) à la fin du service officiel de l’inhumation de son frère.
Apres le service funéraire observé le vendredi dernier en mémoire d’Atta Mills à la Place de l’Indépendance à Accra en présence de 16 Chefs d’Etat africains, de délégations étrangères, de la Secrétaire d’Etat américaine Hilary Clinton et de milliers de ghanéens, le corps a été porté en terre en milieu d’après midi à 15 heures 15 Gmt dans le Parc de la Paix dans les environs de la Marine Drive, un lieu proche du palais présidentiel Castle Osu.

Au moment où le protocole a donné l’occasion à Cadman Mills de prononcer le mot final au nom de la famille Atta Mills, celui-ci tout en excédant le temps qui lui été accordé à raconter les dernières heures du Président. Cadman avant de dévoiler la cause de la mort du Président qui est intervenue dès suite d’un accident vasculaire cérébral massif, a d’abord révélé qu’Atta Mills sentant venir sa fin, a levé ses mains vers le ciel en déclarant « Dieu, j’abandonne mon tout entre tes mains ».

Dans l’intégralité du message intitulé « Message éternel » et signé de la main d’Atta Mills et dont votre journal à eu accès le contenu révèle ce qui suit :

« Je suis venu pour servir, j’ai achevé ma mission ici bas et je retourne dans le repos éternel pour accomplir d’autres devoirs célestes avec Dieu.

A mesure que vous parcourez le souvenir de ces lignes de ma vie, je prie que Dieu vous touche de manières particulières dans plusieurs aspects de vos vies. Ne pleurez pas, car je ne suis pas mort. Je suis vivant car suis réveillé auprès du Seigneur. Le Ghana ne mourra pas, le Ghana vivra pour témoigner les actions et les bienfaits de Dieu.
Maintenant que je vais me reposer dans la paix céleste de mon Créateur, je m’engage à toujours respecter et à défendre la bonne réputation du Ghana.
Rappelez-vous du Seigneur dans toutes tes voies et Il vous protégera. Que Dieu soit avec vous mes frères et sœurs, je serai toujours avec vous ».

Avant l’inhumation, le cercueil du défunt Président et le Commandant en Chef des Forces Armées Ghanéennes (GFA) a été enveloppé de rouge, jaune et vert, les couleurs nationales du Ghana et placé sur un affût de canon d’un véhicule militaire. Au pied de la tombe, la cérémonie religieuse a été officiée par le Révérend Emmanuel Asante, Evêque Président de l’Eglise méthodiste du Ghana.

Un peu plus tôt pendant, dans un message spécial, le Président intérimaire du Ghana, John Mahama, a appelé les ghanéens à enterrer leurs différences afin d’être unis, ce qui sera comme un cadeau pour le repos de l’âme du défunt Président.

Décédé le 24 juillet 2012, Atta Mills est né le 21 Juillet 1944 à Tarkwa, une localité de la région ouest du Ghana. Il est membre de la communauté Fante de Ekumfi Otuam dans la région centrale. Il a débuté ses études primaires à Achimota School et l’a achevé par un certificat de niveau avancé en 1963. Il fit son entrée à la faculté de droit de l’Université de Legon au Ghana après l’obtention de son baccalauréat en 1967. Le futur professeur, a poursuivi ses études à la London School of Economics and Political Science et a obtenu un doctorat en droit à l’École des études orientales et africaines de l’Université de Londres après avoir terminé sa thèse de doctorat dans le domaine de la fiscalité et le développement économique.

Vice-président sous Rawlings, Atta Mills a gravi plusieurs échelons dans le NDC pour enfin devenir le Président de la République du Ghana le 7 Janvier 2009. Pour en arriver là après deux vaines tentatives, il a abattu aux élections le candidat de l’opposition Nana Akufo Addo au troisième tour d’une élection âprement discutée.
John Atta Mills après un premier mariage qui n’a survécu au temps, s’est remarié à Ernestina Naadu Mills. Il laisse derrière lui un unique enfant du nom de Sam Atta Mills.

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement