pub
Politique

Déckon II : Le dialogue des sourds entre le CST et le gouvernement

Advertisement

La semaine des 21, 22 et 23 août retient l’attention de tous les Togolais. Pour cause, les responsables du Collectif « Sauvons le Togo »  programment leur seconde sortie à Déckon. Mais c’est compter sans le cordon des forces de l’ordre et de sécurité.

La première journée de cette manifestation a été heurtée à un impressionnant dispositif sécuritaire. Les course-poursuites, les jets des bombes lacrymogènes, des blessés graves ont été le menu de ce premier rendez-vous des trois jours des marches suivies de sit-in.

Déckon, le point de la discorde

Les responsables du CST avaient programmé chuter leurs manifester à cet endroit. Ce qui en principe ne devrait pas poser des problèmes puisque la nature des manifestations politiques ou sociales est destinée à perturber les activités pour se faire attendre. Mais en l’espèce, les gouvernements par le truchement des ministères de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales d’une part et de la Sécurité et de la Protection civile d’autre part, a donné une fin de non recevoir. En dépit de ce refus catégorique des autorités, Zeus Ajavon et les siens ont maintenu le sit-in à Déckon. Ce mardi, certes, ils n’ont pas accédé au lieu mais ils ont fait plutôt  face à un imposant dispositif sécuritaire.

Ametbao

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement