pub
Société

Pour lutter contre la contrefaçon et le piratage : Des douaniers et des titulaires de droits en formation à Lomé

Advertisement

Un atelier opérationnel de formation de l’Organisation Mondiale de la
Douane (OMD) à l’intention des Administrations de douane et des
titulaires de droits, sur la lutte contre la contrefaçon dans les
ports africains, s’est ouvert mercredi 11 juillet à Lomé.
La rencontre a pour but de renforcer le potentiel des différents
acteurs de la lutte anti-contrefaçon et anti-piratage et s’inscrit dans
le cadre de l’appropriation de méthodes modernes de lutte.
La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence d’invités de marque et a été marquée par trois discours essentiels, celui du DGA de la Douane togolaise,
du représentant de l’Organisation Mondiale de la Douane (OMD) et du
Directeur de Cabinet du ministre de l’Economie et des Finances.

Prenant la parole Adjabo Ekpao le Directeur Adjoint de la Douane du
Togo a indiqué que pendant trois jours les participants prendront
connaissance en exclusivité des stratégies récentes auxquelles les
contrefacteurs ont recours dans l’application de leurs forfaits. Il
s’agit notamment des nouveaux vecteurs et techniques de fraude,
l’utilisation de nombreux moyens de transport, le redimensionnement
des colis et leur expédition en petits lots.

Selon lui, la Douane togolaise qui est résolument tournée depuis
quelques années vers la lutte contre la contrefaçon attache un grand
prix à la rencontre. Il a affirmé que la formation permettra aux
douaniers du Togo de détecter d’avantage de produits contrefaits. «Je
suis convaincu que dans les semaines à venir les saisies de la Douane
togolaise seront à la mesure des objectifs», a martelé le DGA.
Par ailleurs il a salué l’engagement de tous les partenaires
impliqués dans la lutte contre ce fléau des temps modernes notamment
les douaniers et les titulaires de droits. « Cet engagement servira
de base à une prise de conscience générale dans la lutte contre les
produits de contrefaçon qui affectent tous le monde sans distinction
», a déclaré le DGA.

Réaffirmant l’engagement de l’OMD à lutter contre les produits contrefaits
Christophe Zimmermann, Représentant de l’Organisation Mondiale de la
Douane, a indiqué qu’il n’y a pas de grande valeur au monde que la
santé. Selon lui, produire et importer le faux médicament est un
crime contre l’humanité. Il a ainsi dit toute la détermination de
l’OMD de combattre le fléau. «l’OMD est avec vous pour éradiquer le
fléau.», a-t-il indiqué aux participants à la formation.
Pour Djossou Sémondji, Directeur de Cabinet du ministre de
l’Economie et des Finances, la contrefaçon et le piratage sont de
véritables fléaux qui présentent « un grand danger pour les
économies nationales par la fragilisation des entreprises créatrices de
valeurs ajoutées ». Selon lui, la concurrence déloyale que ces fléaux
engendrent, limite de manière drastique la compétitivité des
industries au profit d’une économie souterraine porteuse de toutes
les dérives. Aussi a-t-il appelé à une lutte plus hardie contre le
fléau dans les pays en développement.
«Le combat doit être plus hardi dans les pays en développement dans
la mesure où les crimes économiques en cause brisent de manière
irréversible les pans entiers des économies et nuit véritablement à la
santé des populations.», a déclaré le Directeur de Cabinet, qui
ouvrant les travaux espère un tournant dans la lutte contre le fléau
après la formation.

« J’ose espérer que cet atelier opérationnel de formation constituera
un tournant dans la lutte sans merci contre ces criminels ainsi que
leurs produits nuisibles » a déclaré M. Sémondji
Une opération simultanée dans 16 ports africains dénommée ‘VICE
GRIPS2’ qui a pour but de lutter contre la contrefaçon dans les ports
africains sera effectuée à la fin de la formation.
Le Sénégal, la Gambie, le Liberia, le Kenya le Togo figurent parmi les
16 pays qui suivent la formation.

Germain KOKOURA


Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement