pub
Politique

Nicolas Lawson: « J’aillais créer des soubresauts au pays si on me nommait premier ministre! »

Advertisement

Le président du PRR Nicolas Lawson s’est livré ce jeudi à son sport favori; diffamer les acteurs de la classe politique togolaise. Reçu dans l’émission « Fréquence Actu » de ce jour sur la Radio fréquence 1, Nicolas Lawson s’en est violemment pris au nouveau premier ministre Ahhomey-zunu. Pour Lawson l’actuel premier ministre n’est pas l’homme de la situation pour le pays. Président du PRR a déclaré qu’ il créerait des soubresauts s’il était nommé premier ministre.

Plusieurs incohérences ont été relevées dans les propos de l’homme politique qui depuis toujours a eu du mal à se faire comprendre par les togolais. En se basant sur le peu de temps qu’il a eu à passer avec Ahoomey-zunu lors des rencontres du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation Rénové, Nicolas Lawson a traité le premier ministre de tous les noms d’oiseau. « Zozo », « patin », « plaisantins », sont entre autres les termes attribués à Ahoomey-zunu jugé comme hostile au dialogue. Cette réaction du président du PRR contraste avec les premières déclarations du premier ministre qui se veut plutôt rassembleur.

« Je voudrais demander aux togolais de comprendre qu’au delà de nos divergences, nous avons un destin commun, travailler pour le développement de notre pays, développer le pays pour l’intérêt de tous, assurer la sécurité de tous, faciliter la vie en communauté et faire du Togo un pays envier.» avait déclaré Ahoomey-zunu qui était également revenu sur la nécessité de poursuivre le dialogue : «Je voudrais (…) rassurer les acteurs politiques que le dialogue et la concertation sont des règles de base du fonctionnement des différents gouvernements qui travaillent sous l’autorité du chef de l’Etat».

Cette énième sortie médiatique du président du PRR apporte de l’eau au moulin, de ceux qui ont longtemps pensé que la conquête de la primature était le vœu caché de l’homme.

Rappelons qu’il était les premiers à se montrer disponible pour faire son entrée dans le gouvernement. Malheureusement, il ne sera pas convoqué par la présidence de la République lors des tractations ; ce qui l’a rendu encore plus amer.

Roger Adzafo

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement