pub
International

Le Parti de Sassou N’guessou en bonne posture a l’Assemblée nationale

Advertisement

le Parti congolais du travail (PCT) du président Denis Sassou Nguesso remporte les législatives au Congo Brazza . le parti est sorti largement victorieux du premier tour des législatives de dimanche dernier, selon les résultats annoncés vendredi par le ministère de l’Intérieur Raymond Zéphirin Mboulou, qui n’a cependant pas précisé le taux de participation, estimé à 15% par l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH).

Le PCT remporte ainsi 57 des 69 sièges (sur un total de 135) qui étaient à pourvoir lors de ce premier tour, le second étant prévu le 5 août. Sur les douze autres attribués, 10 vont à des partis alliés du PCT, l’opposition congolaise n’en obtenant qu’un, tout comme la galaxie des indépendants.

Si les tendances ne changeaient pas, le PCT ferait même un score plus important que lors des dernières législatives de 2007, marquées par des fraudes et des dysfonctionnements dénoncés par les observateurs de l’Union africaine (UA). Il avait alors obtenu la majorité absolue avec ses alliés, l’opposition n’ayant que 11 élus.

Ajoutons que Les électeurs ne semblent ainsi pas vouloir sanctionner les autorités après l’explosion d’un dépôt d’armes à Brazzaville, le 4 mars dernier, qui a fait près de 300 morts. Autre explication au succès du PCT : une abstention record, personne n’osant pour l’instant avancer de chiffre officiel. Les observateurs de l’Union africaine (UA) et de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) se sont contentés de la juger « faible ».

Le scrutin n’a pas eu lieu dimanche dans trois circonscriptions de Brazzaville touchées par l’explosion, ni dans celle de Vindza (sud) où il a été reporté sine die à la suite d’incidents lors d’un meeting du candidat du PCT, deux jours avant le vote.

Advertisement