pub
Politique

Le gouvernement togolais soutient 400 artisans de 12 préfectures du Togo

Advertisement

La promotion de l’artisanat, un secteur capital de l’économie togolaise occupe depuis quelques années une place de choix dans les actions du gouvernement. Le premier ministre Gilbert Houngbo entouré de Tomégah Dogbé, ministre du Développement à la base, en charge de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, des membres du Gouvernement, des députés, des préfets ainsi que des opérateurs économiques a procédé à la remise de matériels de production à 400 artisans vissus de 26 corps de métier. Les bénéficiares sont venus de 12 préfectures. La cérémonie s’est déroulée à Amlamé dans la préfecture d’Amou.

La cérémonie de remise de cet important lot de matériel a été présidée par le Premier Ministre Gilbert Fossoun Houngbo, en présence de Mme Tomégah Dogbé, ministre du Développement à la base, en charge de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, des membres du Gouvernement, des députés, des préfets ainsi que des opérateurs économiques.

D’un coût total de 80 millions de F CFA, ces kits composés de postes-à-souder, brouettes, étaux, métiers-à-tisser, machines à coudre, machines à broder, appareils photo numériques, séchoirs, marteaux, perles, pioches, moules, appareils de mesure électriques, règles à niveau, scies, rabots, etc, ont été remis à ces jeunes dans le cadre du Projet d’Insertion Professionnelle des Jeunes Artisans. Un projet piloté par le ministère de développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Parmi les bénéficiaires, figurent des maçons, des menuisiers, des soudeurs, des coiffeurs, des couturiers, des peintres, des mécaniciens, des plombiers, des électriciens, des sculpteurs, des photographes, etc.
La remise de ces kits intervient après une formation en entreprenariat qu’ils ont suivi en novembre 2011, une formation ayant couté la somme de 25 millions de F CFA.

Selon Mme Tomégah Dogbé, ce projet vise à faciliter l’installation des jeunes diplômés de la formation professionnelle, en leur offrant une formation en entreprenariat pour leur permettre de mieux gérer et pérennisera leurs activités. Ceci, en apportant à ces jeunes un appui matériel pour renforcer leurs moyens de production et de travail.
Dans son intervention, la ministre du développement à la base, a rappelé l’importance de ce projet qui contribue à la réduction de la pauvreté et du sous-emploi des jeunes tout en annonçant aux artisans que des tractations sont en cours avec des institutions de micro finance en vue de la mise en place d’un fonds de garantie pour leur faciliter l’accès au micro crédit de proximité.
Une première vague de 600 de jeunes autres artisans formés, faut-il le rappeler, avaient bénéficié en mars 2011, de kits d’outillage d’une valeur de 56millions de F CFA, lors d’une cérémonie présidée à Tsévié par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Prévu pour s’étaler sur 5 ans, le Projet ambitionne de couvrir toutes les préfectures du Togo d’ici fin 2015. Durant cette période, 5000 jeunes à raison de 1000 par an, seront formés et appuyés.
Ajoutons que le Togo s’est doté, début juin, d’une loi portant Code de l’Artisanat visant à réglementer l’exercice des métiers de l’Artisanat.
L’artisanat est l’un des secteurs les plus importants de l’économie togolaise. Avec environ 60 principaux corps de métiers et 130 activités artisanales afférentes, il contribue pour environ 18% au PIB, selon les estimations, et l’un des plus grands pourvoyeurs d’emplois.

La rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement