pub
International

Ghana : Santé : Le Parlement déclare les lieux publics zones sans fumée

Advertisement

Sur proposition du ministère de Santé du Ghana, le Parlement a adopté le mercredi 11 juillet dernier un projet de loi interdisant aux fumeurs de fumer des cigarettes dans les lieux publics. L’Autorité en charge des Aliments et des Drogues (FDA) est chargée non seulement de veiller à l’application de cette mesure mais aussi a compétence de nommer des inspecteurs et des analystes pour mener à bien sa tâche.

Avec l’adoption de cette nouvelle loi, les fumeurs au Ghana devront à l’avenir respecter le droit des non-fumeurs en leur épargnant la fumée de leurs cigarettes qui en se propageant indispose souvent le public.
L’article 58 qui forme la sixième partie du projet de loi adoptée, clarifie les mesures de lutte antitabac et interdit aux fumeurs d’épargner les lieux publics de leur fumée. La nouvelle loi est contenue dans un seul texte législatif, une innovation un peu différente de l’héritage colonial qui avait englobé le tout dans des rubriques telles que les maladies infectieuses, les moustiques, la mise en quarantaine, la vaccination et la nuisance publique ainsi que l’amélioration du tabac, les nourritures et les médicaments. Outre cette mesure, d’autres prévisions sont imposées sur le contrôle et la commercialisation du tabac dans le pays.

La décision prise par le Ghana est en considération aux effets néfastes du tabagisme sur la santé humaine, l’association du tabagisme avec la réussite sociale, la promotion des affaires et le sponsoring des activités sportives. Cette mesure n’est qu’une application de la Convention cadre adopté par les 192 Etats membres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui vise à promouvoir la lutte antitabac en interdisant la publicité et le parrainage de certaines manifestations par des compagnies de tabac.

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement