pub
International

Ghana : Le WANEP appelle à prévenir les troubles politiques

Advertisement

Le Réseau Ouest Africain pour la Consolidation de la Paix (WANEP), une structure œuvrant pour la préservation de la paix, appelle le Conseil National de Paix, les Conseils de sécurité régionaux et de district à adopter des mesures de renforcement de la paix et des approches pour résoudre les conflits qui relèvent de leurs juridictions plutôt que d’attendre que des violences éclatent avant d’intervenir pour restaurer la paix.

Cette recommandation du WANEP émise à Tamalé, une ville du nord Ghana intervient à la suite de la publication du rapport de la période du mois de janvier à juin 2012 qui révèle que sur la base de violences politiques, le Réseau a enregistré sept morts et neuf blessés au Ghana.

A cinq mois de la tenue des élections générales au Ghana, le WANEP attire l’attention des acteurs politiques à préserver la paix qui règne dans le pays. Pour attirer l’attention des uns et des autres sur le péril qui guette le pays, Justin Bayor, le Coordinateur du WANEP le Réseau a ciblé des cas de violences. Ainsi donc durant la période mentionnée, sur 86 cas de violences enregistrées, 20 à 23 pour cent des cas les plus violents
ont été causés par des crises politiques dans les localités telles que Ledzokuku, Gushegu, Odododiodoo, Bawku, Bimbilla, Aflao et Buipe.

Outre les accrochages politiques, le Réseau a signalé sur le plan de la chefferie traditionnelle 21 incidents soit 24 pour cent des 86 enregistrés ont causé la mort d’une personne et de quatre autres blessées.

Sur les crises traditionnelles, le dernier cas en date qui a forcé des centaines d’habitants à fuir leur localité est celui de Hohoe, une ville de la région du Volta, où un incident, un banale affaire d’un corps exhumé par des inconnus a conduit de jeunes musulmans a incendié le palais royal de Togbui Gaabusu. En représailles, la population autochtone a saccagé des propriétés appartenant à la communauté musulmane en suggérant aux déplacés qui souhaiteraient revenir dans la région à adopter une code de conduite de bon voisinage.

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement