pub
Politique

Ghana / Election partielle : La CODEO vole au secours de la Commission Electorale

Advertisement

La Coalition Nationale des Observateurs Electoraux (CODEO) condamne l’initiative conjointe de quatre principaux partis politiques ghanéens contre la Commission Electorale (CE) dans sa décision d’utiliser l’ancien registre électoral en lieu et place du récent registre biométrique des électeurs pour les élections parlementaires partielles dans les circonscriptions de Walensi et Kwabre.

Ces élections partielles sont prévues pour le 14 aout août 2012 et devront designer des remplaçants aux deux députés qui sont décédés le mois dernier à six mois de la fin leur mandat parlementaire.

La brusque disparition des députés Alhaji Saani Idi de la circonscription de Wulensi et d’Emmanuel Asamoah Owusu-Ansah de la circonscription de Kwabre met à rude épreuve le processus électoral au Ghana. A l’origine de la controverse qui oppose la CE à certains partis à savoir le NDC, le NPP, la CPP et le PNC, ces derniers demandent que le récent registre biométrique des électeurs soit utilisé pour cette élection inattendue. Pour ces partis, la Commission Electorale ne peut pas organiser ces deux élections partielles sur la base de l’ancien registre qui a été rendu caduque par la loi.

En s’élevant contre ces quatre partis au profit de la CE, John Larvi, le coordinateur de la CODEO a déclaré dans une interview radio que les partis politiques peuvent avoir raison à partir du moment où leur action vise à offrir une voix à chaque citoyen nouvellement recensé. Toutefois, Larvi s’est interrogé en ces termes « la loi dit que l’ancien registre n’est plus utile si un nouveau registre arrive à être confectionné mais étant donné que l’ancien registre est le seul que nous avons qui soit certifié, si nous ne pouvons pas l’utiliser, alors que voulez-vous qu’on utilise ».

Pour être clair dans ce débat qui oppose la CE aux partis politiques, Larvi a conclu que le nouveau registre biométrique ne peut pas être utilisé pour l’instant car il n’a été certifié. Au regard de ce fait, le coordonnateur de la CODEO estime qu’au Ghana comme ailleurs dans le monde, on n’utilise pas de registre provisoire pour des élections

Avant le décès de deux députés et la décision d’organiser des élections partielles, la CE a promis de rendre publique la liste provisoire des électeurs en août 2012. En somme la conduite à tenir durant ces partielles sera un test et pour la Commission Electorale et pour les partis politiques qui ont l’obligation de faire prévaloir la paix à moins de cinq mois de la tenue des élections générales au Ghana.

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement