pub
International

Ghana : Atta Mills et Rawlings se rapprochent pour le salut du NDC

Advertisement

Le Président ghanéen John Atta Mills et son prédécesseur Jerry Rawlings, le fondateur du Congrès National Démocratique (NDC), le parti au pouvoir au Ghana, se sont rencontrées la semaine dernière à Accra dans le cadre d’une visite de courtoisie.

Si l’objectif premier de la visite est de s’enquérir de l’état de santé d’Atta Mills après son retour d’une visite médicale en Amérique, à en croire Koku Anyidoho, le chargé de presse à la présidence ghanéenne, la rencontre du Président Atta Mills avec Rawlings a permis de redorer le blason du NDC avant les élections générales de décembre 2012 .

A un peu plus de quatre mois avant de la tenue des élections générales au Ghana, surtout celle de la présidentielle, Le NDC peut à nouveau surfer sur le rapprochement de ces deux poids à lourds à savoir Atta Mills et Rawlings. Pour des raisons diverses allant d’abandon des principes du NDC à la corruption qui gangrène le pays, les deux hommes sont en froids depuis la reconquête du pouvoir par le NDC dont Atta Mills assure la magistrature suprême. Pour dénoncer les insuffisances du gouvernement actuel, Rawlings, le père charismatique du NDC n’a eu de cesse de lancer des critiques acerbes sur son protégé Atta Mills.

Des bénéfices immédiats de cette rencontre de haut niveau dans le parti, Koku Anyidoho a révélé que Rawlings « le fondateur et le leader actuel du parti se sont rencontrés et je suis sûr que cet événement va redonner de l’énergie au parti et c’est ce qui est primordial ». Sur la base de ce rapprochement, le monsieur presse de la présidence ghanéenne a ajouté qu’il est confiant qu’Atta Mills est en passe de se faire réélire en décembre car « vous voyez la manière avec laquelle le Président travaille depuis son élection, il va continuer par travailler là ».

Peu avant cette rencontre entre Atta Mills et Rawlings, plusieurs initiatives ont été entreprises dans le parti pour rapprocher la position les deux hommes et au delà leur camp respectif. Dans un pays où la chefferie traditionnelle a une grande influence, la dernière initiative de réconciliation en date est celle des chefs traditionnels de la région du Volta, le bastion électoral du NDC, où les Togbui ont décidé de remettre en de bon termes les Rawlings d’avec le NDC, le parti dont ils ont bataillé durs pour faire de ce qu’il est aujourd’hui au Ghana.

CA


Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement