pub
Sport

Finale de l’euro 2012/Espagne-Italie 4-0/La Roja au firmement

Advertisement

L’équipe d’Espagne, la Roja, a réalisé au stade olympique de Kiev, ce
dimanche 1er juillet 2012 devant la Squadra Azzurra le triplé inédit
la première dans l’anale du football mondial. Les Espagnols ont battu
les Italiens par un score net de 4-o dans une finale totalement
maîtrisée par la roja.

L’Euro de football est rentré depuis ce dimanche dans l’histoire.
On retiendra que c’est une équipe impressionnante d’Espagne
qui en est le vainqueur devant une sélection italienne déboussolée qui
n’a pas su jouer son jeu habituel.

Dès l’entame du jeu, l’armada espagnole après quelques minutes
d’observation entre dans le match avec une maîtrise technique et des
tacles insolites pour rapidement anéantir le dépositaire du jeu
italien, Andrea Pirlo. Cesc Fabregas sonne la révolte dans le côté
droit par un centre que reprend de la tête victorieusement David Silva
au point de penalty. L’Italie a tenté de réagir mais en vain. Les tirs
d’Antonio Cassano et de Mario Balotelli ne leur ont pas permis
d’égaliser. A quelques minutes de la mi-temps, le néo barcelonais
Jordi Alba porte l’estocade à 2 – 0.

A la reprise, la Roja qui avait à gérer l’avantage de la première
mi-temps a été aidée par les changements précoces et les blessures
inconvenantes des joueurs italiens. L’Italie ne pouvant plus précéder
à aucun changement, elle était obligée d’évoluer à dix contre onze
pendant trente minutes. Les Espagnols en profitent pour porter saler
l’addition aux 84ème et 88ème minutes avec des buts de Fernando Torres
et Juan Mata, deux attaquants rentrés en cours de jeu.

La Roja soulève donc le trophée de l’Euro 2012 pour la troisième fois
de son histoire et complète son palmarès qui s’étoffe depuis 2008.
Du coup, les Espagnols deviennent la seule équipe nationale à avoir
gagné trois compétitions majeures d’affiler, un triplé historique qui
fait beaucoup babiller dans le monde sportif. Un exploit qui ne
plairait pas l’ancien tennisman français Yannick Noah et sa clique qui
estiment que les sportifs espagnols trouvent la force de leurs
prestations dans le dopage.

AMETBAO

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement