pub
Politique

Réaction du gouvernement/ Les morts n’ont rien à voir avec les manifestations du CST

Advertisement

Le gouvernement togolais a réagi hier suite au boycott du dialogue par le collectif « Sauvons le Togo » qui en faisait pourtant la demande. Dans le communiqué lu à télévision nationale (TVT) le gouvernement déplore l’offre de dialogue refusé par les responsables du Collectif « sauvons le Togo » (CST) et a réitéré sa foi dans le dialogue comme seul moyen de régler les crises”.

Le gouvernement a saisi l’occasion pour faire le point sur les informations qui circulent depuis quelques jours faisant état de deux morts au cours des manifestations de collectif.

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT


Le Gouvernement a chargé le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales de transmettre au Collectif “Sauvons le Togo” (CST) une invitation à prendre part le 28 juin 2012 à 09 heures aux discussions sur les préoccupations contenues dans la plate-forme revendicative du Collectif.

Cette initiative fondée sur la politique de dialogue et d’apaisement du gouvernement n’a malheureusement pas trouvée un écho favorable auprès des responsables du Collectif.

En effet, par un courrier déposé ce jour à 08 h 30 au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, soit une demi-heure avant la rencontre prévue à 09 heures, le Collectif a signifié son refus d’entamer le dialogue alléguant des raisons liées aux conséquences des manifestations des 12 et 13 juin 2012.

Face aux allégations du Collectif, le Gouvernement tient à apporter les précisions suivantes :

De source médicale, Madame Amékoudji Yvonne, âgée de 38 ans, admise au CHU Sylvanus Olympio de Lomé le 15 juin 2012, est décédée le 22 juin 2012 d’une crise d’hypertension suivant le rapport médical du 27 juin 2012 contrairement aux allégations du collectif qui la présente comme une victime des manifestations du 12 juin 2012.

Par ailleurs, Monsieur DAGBE Yao Komlanvi est, pour sa part, décédé à domicile le 24 juin 2012 à la suite d’une crise aigüe de paludisme comme l’atteste le rapport de l’Assistant médical du Centre Médico-social « Bon Secours » de Sokodé.


La rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement