pub
Société

Prolifération incontrôlée des églises/ Endoctrinement pour des fins personnelles

Advertisement

« Car plusieurs viendront sous mon nom disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens », « Prenez garde que
personne ne vous séduise », avertissent déjà les versets 5 et 4 de
Matthieu 24 de la Bible.
La liberté religieuse n’est tolérée tout comme d’ ailleurs celle de la
presse qu’après la libéralisation de l’espace médiatique au début des
années 90. Le Togo a été pendant longtemps sous le contrôle des trois
sœurs (Eglises catholique, protestante et des Assemblées de Dieu). Et
à l’époque, elles faisaient le bon vouloir d’un régime qualifié de
dictature.

Mais au début des années 90 et notamment à partir de l’adoption par la voie référendaire de la Constitution de la IVème République deux ans plus tard, une grande place est accordée aux notions de liberté et ont
permis aux Togolais de pratiquer la religion de leur choix. C’est
ainsi que les églises ont commencé à pousser comme des champignons, ce
qui est appelé de nos jours les églises charismatiques, « éveilleuses »
des âmes. Le phénomène atteint de nos jours son comble. Presque tout
le monde de nos jours peut devenir pasteur en un tour de passe-passe.
Il suffirait d’avoir des bribes en anglais ou de faire un tour dans
un pays anglophone pour être couronné pasteur. Tout se passe comme
pour devenir pasteur, la connaissance de la Bible ne joue plus aucun
rôle. Dans ce cas que peuvent devenir les fidèles de ces églises
?

Il est admis, compte tenu des rôles qui sont les leurs, que les
responsables d’églises constituent ce qu’on appelle les leaders
d’opinions. Ils sont à même à partir de ce qu’ils y prêchent
d’orienter, de mouler et de façonner les fidèles selon une directive
donnée. Ce pouvoir que leur confèrent les vertus de la bible les
prédispose à guider leurs fidèles. On comprend pourquoi les politiques
et certains milieux économiques cherchent à les avoir dans leurs
escarcelles à des fins politiques et économiques voire autres.
Mais une remarque se dégage et contraste avec le rôle qui est
normalement dévolu à l’église. Ce rôle, en somme, il s’agit de
préparer les âmes pour le paradis après donc la mort.

Malheureusement
la plupart des lieux saints servent aujourd’hui à autre chose qu’à la
prédication de la bonne nouvelle. En effet, plusieurs scandales
d’ordre économique, moral secouent les églises charismatiques de notre
pays. Pour des raisons de commodité et de mœurs, nous n’entrerons pas
dans les détails dans cet article. Mais il est important de mettre
l’accent sur un fait. L’endoctrinement surtout des femmes.
Les femmes seraient les plus aptes à être manipulées par certaines
personnalités véreuses des églises ? Tout porte à le croire cela d’autant
plus qu’elles sont aujourd’hui au cœur de pas mal d’escroquerie morale
et financière.

Plusieurs foyers conjugaux pâtissent à cause de l’influence des
leaders religieux sur ces femmes « fragiles ». Combien de fois
n’a-t-on pas entendu des couples reprochés leur échec à ces «
conducteurs » d’hommes. Beaucoup ont tendance à faire référence à
l’une des « fables » de Jean de la Fontaine qui depuis a toujours
considéré les esprits faibles comme étant disposés à se faire
fourvoyer à volonté. « Tout flatteur dépende de celui qui l’écoute »,
ne cessa de tintinnabuler ce moralisateur.

Il est incontestable que certaines églises se détournent de leur
mission et se spécialisent dans la promotion de leur créateur et ses
serviteurs ou collaborateurs. C’est un flou qui entoure les ressources
versées par les fidèles à l’église. On se contente de leur dire que
Dieu rendra riche ceux qui aiment donner l’argent. « Dieu ne prête
qu’aux pauvres ». Avec cette phrase, le tour est joué.
La vie morale dans ces églises est reléguée au second plan. C’est
ainsi que des propos ignominieux leur sont crachés à la figure. Il est
temps que les femmes togolaises sachent faire la différence entre la
dime et la cotisation dans les églises. N’a-t-on pas l’habitude dire
qu’un homme avertit en vaut deux ?

AMETBAO

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement