pub
Politique

Les responsables du CST libérés et attendus à la justice mercredi

Advertisement

Dans nos précédentes publications nous vous informions de la mise en garde à vue de Me Zeus Ajavon, Président du CACIT, Me Raphaël Kpandé-Adzaré et Me Gil-Benôit Afangbédji, tous des responsables du collectif « Sauvons le Togo » ; le groupe de partis politique de l’opposition et de certaines organisations de défense des droits de l’homme qui depuis le 12 juin est monté au créneau avec un chapelet de revendications à l’endroit du gouvernement. Leur libération vient d’être annoncée. Cependant ils sont invités à comparaitre mercredi 20 juin devant le juge.

Les trois avocats ne seront pas ce mercredi dans leurs toges mais surement sur dans le box des accusés. Détenus en garde à vue pendant 24h, il leur serait reproché selon le communiqué lu par le 1er substitut du procureur de la République, « des violences volontaires, destructions et dégradations perpétrées contre des biens publics et privés et contre les personnes » survenues lors des manifestations du collectif les 12, 13 et 14 juin 2012.

Rappelons que dans la matinée du dimanche 17 juin 2012, le reste des leaders du collectif en liberté avait organisé une conférence de presse au cours de laquelle il adresse un ultimatum au gouvernement à qui il demande la libération de leurs camarades avant 17h GMT. La population était par ailleurs mobilisée pour soutenir les détenus devant la gendarmerie nationale.

Le Collectif « Sauvons le Togo » a profité de cette conférence de presse pour inviter la communauté internationale, les représentations diplomatiques accréditées à suivre de près la situation politique au Togo. Les manifestions prévues pour la semaine prochaine sont maintenues selon les responsables du collectif.

Roger ADZAFO

Togoportail, toute l’information à votre portée!

Advertisement