pub
Faits divers

Ghana / Accident d’avion à Accra : Un Boeing cargo ‘‘rentre’’ dans un bus

Advertisement

Un avion cargo immatriculé Boeing 727-200 s’est écrasé hier samedi 2 juin 2012 aux alentours de 19 heures à Accra, la capitale du Ghana. L’avion qui appartient à une compagnie nigériane, Allied Air, a essayé d’atterrir d’urgence à l’Aéroport International d’Accra mais n’a pas pu se poser.

Après avoir raté la piste, il s’est écrasé dans la circulation près du camp militaire de Burma sur un bus avec ses passagers. Le drame s’est produit sur la route internationale menant d’Accra à Aflao, une ville frontalière du Togo.

Quatre rescapés, dix morts et plusieurs dégâts matériels, voila le bilan provisoire qui se dégage de ce crash meurtrier qui a fait alourdir le ciel sur Accra, une capitale déjà sujette aux intempéries climatiques.
Ce drame a vu la fermeture temporaire de la route par les forces de sécurité, la Police, l’Armée, les services d’incendie et les agents de secours qui s’activaient à ramasser les débris de parties humaines déchiquetées et aussi pour assurer une sécurité immédiate sur les lieux du drame.

Il a été difficile de savoir combien de personnes sont mortes, mais des témoins oculaires disent qu’aucun des 23 passagers qui étaient à bord du bus qui faisait la navette entre Spintex Road et le Camp militaire de Burma n’a survécu. Certains miraculeux, des occupants d’un taxi, qui se trouvaient sur la route ont été entrainés sur une longue distance par une aile de l’avion.

Mais en fin de soirée, dans une conférence de presse, l’autorité de la Compagnie Ghanéenne Aéroportuaire a confirmé que le Boeing 727-200 de la compagnie Allied Air “a raté la piste” dans une tentative d’atterrissage à l’Aéroport International Kotoka.
De source officielle, on parle pour l’heure de 10 personnes mortes. Dépêchées sur les lieux, les télévisons ont bouleversé un peu leur programme pour se concentrer sur le fait soudain qui a endeuillé le Ghana.

Dans une déclaration à la presse, John Mahama, le Vice-président du Ghana a révélé que le Président est attristé par les derniers événements et qu’une enquête sera diligentée pour faire la lumière sur les causes qui ont entrainé cet accident.

En attendant que des enquêteurs fassent la lumière sur ce drame, l’on est tenté d’avancer que la pluie, les intempéries et les conditions météorologiques mauvaises à Accra seraient à la base de cet accident.

Le Ghana n’a plus enregistré d’accidents d’avion ces dernières années. La semaine dernière, un jet qui transportait certains politiciens du pays a failli prendre feu lors de son décollage à l’aéroport de Tamalé. En Juin 2006, c’était avec une ligne à destination de Sao Tomé qui a connu des mésaventures au moment où l’appareil s’apprêtait à s’envoler. L’avion a atterri en toute sécurité et aucun des 28 personnes à bord n’a et été blessée.

C.A.

Toute l’information à votre portée

Advertisement