pub
International

Ghana : Madame Rawlings menace de décoiffer le parti au pouvoir

Advertisement

L’ex première dame du Ghana, Nana Konadu Agyeman Rawlings, menace de placer sous embargo l’utilisation du logo du Congrès National Démocratique (NDC), le parti au pouvoir si la direction continue à manquer de respect aux idéaux du parti et à sa famille.

Dans une lettre datée du 7 mai 2012 et adressée à Kwabena Adjei, le président national du NDC, Konadu Rawlings a déclaré qu’elle détient les droits d’auteur sur le logo connu sous le nom «Akatamanso » lequel est représenté par un parapluie coiffé d’une tête d’aigle, le tout frappé des couleurs rouge, vert et blanc sur un fond noir.

Le NDC est à nouveau secoué par une crise de représentativité symbolique sur l’échiquier politique national. En effet le logo, Akatamanso, qui représente le parti pourrait ne plus être utilisé si l’ex première arrive à remporter ce nouveau de bras qui vient compliquer les relations déjà tendues entre les Rawlings et la direction du parti qu’ils ont crée.

Pour Stanley Ahulu, le conseiller juridique de l’ancienne première dame «quand une personne détient les droits de propriété intellectuelle sur une œuvre et si elle estime qu’ils ont été violé, elle a le droit de la protéger».

La revendication de la paternité du logo du NDC par l’épouse de Rawlings provoque ainsi des remous tous azimuts au sein du parti. Pendant que certains rejette la légalité de cette revendication, d’autres par contre proposent que le parti abandonne ce logo pour créer un autre. En vue de parvenir à une décision salutaire, le bureau du parti se réunira pour décider de la conduite à tenir.

Cette menace d’embargo si elle arrive à exécution pourrait nuire à l’image du parti à quelques mois de la tenue des élections de décembre 2012. Depuis la débâcle l’année dernière de l’ex première dame à l’élection primaire du NDC, elle a raté de prendre le contrôle du parti et depuis lors un conflit de leadership se pose dans le parti.

Rappelons que le NDC a été fondé par Jerry Rawlings, mais depuis qu’il a quitté officiellement les affaires, il se plaint régulièrement que ses successeurs à la tête du parti s’éloignent de la vision à partir de laquelle le parti a été fondé.

C.A.

Advertisement