pub
Politique

Togo : La disparition consommée du RPT; en lieu et place est née l’Union pour la République (UNIR)

Advertisement

Le paysage politique togolais vient de connaitre une mutation profonde avec la disparition du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT), parti au pouvoir depuis 1969, année de sa création. Une disparition matérialisée par la création d’une toute nouvelle formation politique au nom de l’Union pour la République (UNIR) qui, conformément au souhait de l’actuel chef de l’État togolais Faure Essozimna Gnassingbé, est appelée à s’ouvrir à toutes les formations politiques, à toutes les sensibilités, à tous ceux qui partagent les idéaux du président de la République.

La journée du 14 avril restera gravée dans les annales de l’histoire socio-politique du Togo. A raison, la même date a vu la dissolution du parti au pouvoir vieux de 43 ans, le RPT (Rassemblement du Peuple Togolais), et sa substitution en moins de 24 h, par une nouvelle formation politique dénommée UNIR, entendez l’Union pour la République.

Sa création a été officiellement annoncée tard dans cette nuit du 14 au 15 avril à Atakpamé (160 km au nord de Lomé), suite à la messe de requiem du RPT lors du 5ème congrès extraordinaire dit «Congrès de la Refondation» du désormais ex-parti au pouvoir à Blitta (environ 275 km au nord de Lomé). Quelques 1 000 délégués venus de toutes les régions du pays ont répondu présent à ce congrès extraordinaire tant attendu et qui a eu lieu finalement après plusieurs reports.

Selon le premier communiqué publié par le bureau exécutif provisoire du nouveau parti fondé par l’actuel président de la République Faure Essozimna Gnassingbé, “le nouveau parti vise à offrir aux Togolais un nouveau cadre d’expression politique qui leur permettra de fédérer toutes les énergies, au-delà des clivages politiques, sociaux et religieux, en vue de bâtir un Togo nouveau dans l’union, la concorde nationale et la prospérité”.

Dans la suite du communiqué publié par l’UNIR, il est énoncé que les membres fondateurs ont lancé un appel solennel, vibrant et fraternel à toutes les Togolaises et à tous les Togolais résidant sur le territoire national et à l’étranger à les rejoindre et à se mobiliser afin qu’ensemble, ils puissent contribuer activement à l’implantation de la nouvelle formation politique, à son développement et à son rayonnement, ainsi qu’à l’essor du Togo.

Par ailleurs l’UNIR s’engage à cet effet à promouvoir une gouvernance politique, économique et sociale fondée sur le dialogue et la participation des forces vives et de toutes les composantes de la société togolaise sans exclusive.

Les membres fondateurs du nouveau parti dont le poste de la vice-présidence est revenue à Georges Aidam, du Comité d’Action pour le Renouveau, un parti d’opposition, ont mis un accent particulier sur deux vertus cardinales l’égalité et la fraternité, valeurs sur lesquelles devrait se fonder l’aspiration du nouveau parti qui aura à œuvrer en faveur de l’émergence d’une nouvelle éthique républicaine, et à contribuer ainsi à l’ancrage de la démocratie au Togo.

L’UNIR dirigé par un bureau « provisoire », est présidé par le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé. faure_gnass.jpg

La Rédaction

Togoportail, toute l’info à votre portée

Advertisement