pub
Politique

Ghana : Atta Mills révèle qu’il n’est pas un vampire

Advertisement

Le Président ghanéen, John Atta Mills, a réitéré à Dakar son engagement à assurer la paix au Ghana avant, pendant, et après les élections de décembre 2012. Atta Mills a fait cette promesse le mardi dernier aux ghanéens résidants au Sénégal en marge de la prestation de serment du Président élu de ce pays, Macky Sall.

Au milieu de la liesse populaire qui a animé les Dakarois lors de la prise de fonction officielle du nouveau Président Macky Sall, la communauté ghanéenne qui vit dans ce pays a saisi l’opportunité de la présence d’Atta Mills pour échanger avec lui et faire le point des préparatifs de la prochaine présidentielle au Ghana.

A l’endroit de ses compatriotes, Atta Mills a réaffirmé qu’il ne trahira pas l’esprit et la lettre de son serment lequel lui assigne le devoir de veiller à ce que la démocratie au Ghana atteigne des hauteurs plus élevées après l’élection.

Le président Mills a par ailleurs souligné que la perte d’une seule vie juste à cause de l’élection sera un affront pour notre démocratie. En réaffirmant sa position d’organiser une élection libre, le locataire du Palais Castle Osu à Accra a déclaré « je ne suis pas intéressé par le pouvoir qui sera entaché de sang. La démocratie est une confrontation d’idées et non d’effusion de sang pour conquérir le pouvoir politique ».
A la demande de certains ghanéens expatriés de savoir un peu plus sur le refus au vote à la diaspora, Atta Mills a déclaré qu’en tant que citoyen ghanéen il respecte leur droit aux mais qu’il n’est pas autorisé à enfreindre les dispositions actuelles au risque de créer des problèmes dans le pays. Pour se faire, il a statué que la question du vote des électeurs expatriés relève des compétences de la Commission Electorale qui doit donner le feu vert au gouvernement avant qu’il n’agisse.

En parlant de sa gestion des affaires au Ghana, le Président a noté que son administration a réalisé des exploits “sans précédent” durant les trois dernières années et à cet effet il est très confiant que la majorité de l’électorat lui renouvèlera son mandat.

Sur un autre plan cette fois fois-ci externe, en parlant du Sénégal, Atta Mills a estimé qu’il est encourageant de constater qu’après quelques difficultés, le Sénégalais dans leur majorité ont élu un nouveau Président qui a prêté. Dans le même temps, il a déploré la façon dont l’Afrique est miné par des crises simplement parce que certains dirigeants veulent s’accrocher au pouvoir à vie.

C.A.

Togoportail, toute l’info à votre portée

Advertisement