pub
Politique

La commission politique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) a tenu session à Lomé.

Advertisement

Courant cette semaine, il s’est tenu une session de la commission politique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF)à Lomé au Togo. Une cérémonie d’ouverture de la session a marqué le début de la rencontre au siège de l’Assemblée nationale togolaise. Elle s’est déroulée au Palais des Congrès de Lomé, en présence du président de la Cour constitutionnelle Aboudou Assouma, de Dr komi Selom Klassou, premier vice président de l’assemblé nationale togolaise, représentant du président de l’assemblé, son excellence El Hadj Abass Bonfoh, le corps diplomatique et les députés venu de tout les pays composant la Francophonie.

Après quelques minutes de silence marquant la compassion de l’AFP au deuil qui vient de frapper un pays membre de la francophonie, celle de l’explosion des munitions qui a secoué la république de Congo Brazzaville, Mr. André Schneider, le président de l’APF, a dans son discours d’ouverture des travaux de la session, souhaité que cette réunion soit le moment propice d’apporter des réponses aux différentes crises qui secouent certains pays membres de la Francophonie. A cette occasion, il a exhorté les différents pays membres de l’ensemble francophonie, et surtout les pays africains à se pencher sur les grandes questions qui feront de débat lors de travaux, sans oublier les efforts qui restent à faire pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Dr Komi Selom Klassou, pour sa part a indiqué que le choix du Togo pour accueillir la session de l’APF est une marque d’estime pour la représentation nationale togolaise et un honneur fait au peuple togolais tout entier ainsi qu’aux hautes autorités de notre pays.

C’est aussi une occasion pour nous de maîtriser les arcanes de la souveraineté parlementaire afin de mieux faire entendre la voix de l’assemblé parlementaire francophone dans le monde entier”, a-t-il poursuivit avant d’énumérer les sujets et thèmes qui ferons l’objet du rencontre à savoir : l’adoption du relevé de décision de la dernière réunion tenu à Kinshasa, le passage en revue et au peigne fin des situations politiques dans l’espace francophone, les défis démographiques du 21ème siècle.

Outre ces points, des sujets de défense droits de l’homme et la révision des dispositions réglementaires concernant les statuts des sections de l’AFP feront aussi parties des réflexions de cette rencontre.

Rappelons que L’Assemblée Parlementaire de la Francophonie se compose de Parlements et de groupes de parlementaires partageant les valeurs de la Charte de la Francophonie.

Emmanuel Lacolline

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement