pub
Faits divers

Ghana : Six hommes ‘‘sécuriseurs d’urnes’’ arrêtés lors du recensement électoral

Advertisement

Six hommes bien musclés communément appelés les «macho men» sont arrêtés par la Police pour avoir fait le tour des centres et bureaux d’inscription des électeurs à Taifa, une banlieue à Accra, dans le but d’intimider les gens. Récemment l’Association des «macho men» du Ghana a émis le vœu de vouloir sécuriser les urnes de vote pendant les élections de décembre 2012. Mais leur proposition n’avait pas reçu l’avale de la Police ni de certains citoyens ghanéens qui ont exprimé des réserves.

A quelques mois de la tenue des élections générales de cette fin d’année au Ghana, les «macho men», ces jeunes hommes hyper musclés qui avaient avoué avoir été manipulés par certains leaders politiques pour troubler les élections passées dans le pays, refont parler d’eux.

En effet, le lundi dernier à Accra, six de ces «macho men» revêtus de noir et qui circulaient dans les centres d’inscription des électeurs dans la capitale à bord d’un véhicule ont réveillé l’attention des gens. Alertée sur le comportement de ces jeunes hommes fort musclés qui menaçaient d’autres citoyens dans les files d’attente pour l’enregistrement biométrique, la Police n’a pas tardé à se dépêcher sur les lieux pour appréhender les suspects.

Pour Baffour Apenteng, le Surintendant de la Police une équipe de patrouille dépêchée à Taifa a réussi à arrêter les suspects. Ces derniers selon Apenteng comparaitront devant la justice pour répondre de leurs actes.

Il a par ailleurs profité de cette occasion pour réitérer qu’il est du seul ressort des agents de sécurité de veiller à la sécurité des opérations électorales et que toute personne non accréditée qui se trouverait entrain de jouer ce rôle tomberait sous la rigueur de la loi.

Rappelons que les opérations de l’enregistrement des électeurs ont débuté le samedi 24 mars dernier sur toute l’étendue du territoire ghanéen. Pour la première fois, le Ghana va expérimenter un enregistrement biométrique des électeurs dans le but de garantir plus de transparence dans les opérations de vote.

C.A.

Advertisement