pub
Société

Ghana : Rawlings part en guerre contre les faux pasteurs

Advertisement

L’ancien Président ghanéen, Jerry John Rawlings, demande à ceux qui se sont arrogés le droit de porter de grands titres comme des Prophètes, des Apôtres, des Evangélistes à lui fournir des explications sur la manière dont ils escroquent certaines personnes et imposent des souffrances aux enfants et aux femmes âgées dans le pays.
Jerry Rawlings s’est vertement attaqué aux faux pasteurs la semaine dernière à Agona Kwanyako, une localité de la région centrale du Ghana, après que la Police ait arrêtée Jennifer Mensah. Cette dernière a soumis pendant plusieurs jours une fillette à des sévices corporels sous prétexte que son pasteur lui a avoué que la victime possède un esprit mauvais.

En qualifiant «d’escrocs» les religieux qui agissent sous le couvert de Dieu et qui s’illustrent au grand jour par leurs actes irréligieux, l’ancien dirigeant militaire du Ghana a révélé que les personnes qui portent des titres fanfarons s’enrichissent au dos de la majorité des femmes en abusant de leur naïveté. Pour Rawlings les escrocs manipulent les femmes en leur faisant croire que les vielles personnes dans la société sont des sorcières et elles doivent les exorciser par des actes de traumatismes.

Pour étayer son argumentation, l’ex Président a rappelé les traitements inhumains que Jennifer Mensah a infligé à une fillette qui était sous garde. Heureusement, la Police d’ Odorkor a sauvé la fillette.

En une série de questions, Rawlings s’est interrogé en ces termes «pourquoi est ce que ces vilains pasteurs qui s’attaquent aux vieilles femmes et aux enfants comme étant des sorciers n’étendent pas leurs accusations aux hommes de leurs âges ? Pourquoi n’y a-t-il pas des camps de sorciers mais toujours des camps de sorcières dans le pays ?». A ces questions, le leader charismatique du Ghana ajoute « j’ai besoin d’une explication de la part de ces soi-disant hommes de Dieu qui mettent souvent la Bible sous leurs aisselles en prétextant rendre service à Dieu pour sauver les âmes».

De la manière ces leaders religieux s’affichent sur les écrans de télévision et sur les radios en affirmant qu’ils ont des pouvoirs surnaturels pour résoudre les problèmes financiers, d’infertilité, de stérilité, de sorcellerie et bien autres pendant la nuit, Rawlings se dit être inquiets devant de tels propos.

Pour mettre un terme à ce phénomène de société, Rawlings suggère «laissez-nous lutter collectivement contre ces errements afin de sauver nos mères et nos enfants».

Et comme conseils préventifs contre les maltraitances d’enfants, Rawlings demande aux parents qui ont placé leurs enfants sous la garde de tierces personnes à rendre régulièrement visite à leurs enfants pour s’assurer de leurs conditions de vie.

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement