pub
Sport

Ghana : Le football ghanéen va-t-il sombrer après la CAN 2012?

Advertisement

Des supporters mécontents de la prestation des Black Stars à la récente Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2012, demandent à Kwesi Nyantakyi, le président de la Fédération Ghanéenne de Football (GFA) de démissionner. Les plaignants estiment que Kwesi Nyantakyi a trop de charges pour s’occuper réellement des affaires de la Fédération. En réponse à ces appels, le président de la GFA a affirmé hier mercredi dans une conférence de presse à Accra qu’à moins que les plaignants ne présentent des preuves intangibles, il ne peut pas démissionner. Pendant ce temps, l’entraineur aussi refuse démissionner.

Les lendemains de la CAN 2012, restent toujours amers pour les supporters des Black Stars. La piètre performance de l’équipe et la défaite consentie en demi finale sont devenues aujourd’hui des sujets qui mettent à mal joueurs, entraîneur et la Fédération.
Le premier à faire les frais de ce brusque désamour des farouches supporters envers l’équipe s’appelle Asamoah Gyan.

Après avoir été lynché sur les médias, le joueur n’a eu autre alternative que de se retirer de la sélection nationale. Mais les autorités ont réussi à le faire changer d’avis mais on attendra le mois de juin prochain pour savoir si celui qui a raté deux penalties décisifs dans l’histoire du football ghanéen acceptera de porter le maillot des Black Stars.

Outre cet attaquant, les supporters exigent la démission de l’entraineur Goran Stevanovic mais hier ce dernier a poliment refuser toute idée de démission préférant laisser cette affaire dans la main de Fédération. Sur les deux ans de contrat qu’il avait signé, il lui reste un an. Sous la pression des supporters, la Fédération a promis trancher cette affaire du maintien ou non de Stevanovic dans deux semaines.

Et comme si ça ne suffisait, ces mêmes supporters, très actifs dans les émissions interactives sur les médias, réclament à présent la tête du président de la Fédération. Mais loin de s’incliner, Kwesi Nyantakyi contre attaque « je veux que ceux appelant à ma démission avancent de bonnes raisons qui nécessiteraient ma démission. Si les raisons sont tangibles je les examinerai. Mais si elles ne tiennent pas, je ne vais pas démissionner» a-t-il avertit.

C’est dans ce contexte un peu tendu entre les acteurs du football au Ghana, que le Vice-président du Ghana à demandé le mardi dernier à la Fédération de fournir à l’Etat un rapport sur la participation du Ghana à cette CAN et aussi les raisons de l’échec de l’équipe. La grande exhortation est allée aux supporters des Black Stars de sorte qu’ils contrôlent leur langage sur les médias pour ne pas affecter le moral des joueurs qui doivent se préparer pour les éliminatoires du mondial 2014.

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement