pub
Sport

CAN 2102 : Sous les exploits de Didier Drogba, la Côte d’Ivoire élimine la Guinée Equatoriale de la compétition

Advertisement

La 28ème édition de la CAN, a connu ses premiers quarts de finale ce samedi avec deux matchs à l’affiche, dont une Côte d’Ivoire-Guinée Equatoriale au bout de laquelle, l’un des pays co-organisateurs de la compétition a connu sa fin de parcours. A Estadio el Bata, la Guinée Equatoriale a été éliminée par la Côte d’Ivoire sur le score sans appel de 3 buts à 0. Deux réalisations majeures de Didier Drogba qui seront consolidées par un troisième but phénoménal de Yaya Touré de Manchester City.

Peu rassurante au cours des matches de poules, la Côte d’Ivoire bien que favorite, ne semblait pas vendre si chère sa peau devant une Guinée Equatoriale en pleine forme et qui a eu à réaliser un parcours sans faute lors des trois (03) matchs de qualification du premier tour.
Une erreur de sous estimation de la force de l’adversaire ou une preuve de méforme de la part de la sélection équato-guinéenne? On ne saurait le dire, mais la Guinée Equatoriale a été prise en étau à l’entame des hostilités.

Face aux velléités offensives de Didier Drogba et de Gervinho, la défense de la Guinée Equatoriale n’a pas manqué de souffrir pendant la première demi d’heure au cours duquel le Nzalang Nacional a été contraint de se replier dans sa moitié de terrain.

Toujours mis sous pression, la défense de la Guinée Equatoriale va finalement commettre la faute sur Zokora fauché en pleine surface de réparation à la 28ème minute de jeu. Le pénalty accordé, sera malheureusement raté par Didier Drogba moins efficace sur ce coup.

Dans quelques minutes plus tard, il sera plus décisif dans ses actions, suite à une erreur défensive qui a permis à Drogba d’hériter d’une balle de but en se débarrassant de deux adversaires après avoir réalisé une belle chevauchée côté droit. Arrivé dans la petit surface des buts de Clementino Silva, le portier Equato-guinéen, qui est parvenu, quelques minutes plus tôt à parer le penalty tiré par Didier Drogba, a manqué de chance pour écarter le tir puissant de son bourreau du jour.

D’une mitraille lâchée dans les 10 m, Didier Drogba permet à son Pays de devancer son adversaire de 1 but. On en restera là jusqu’à la fin de la première partie, malgré les remontées de Nzalang Nacional à égaliser le score.

De retour pour la seconde mi-temps, les protégés de Théodora Obiang présent dans les tribunes se sont jetés dans la bataille pour faire honneur à leur président de la République. Mais, imprécis dans les finitions, la sélection équato-guinéenne ne parvient toujours pas au bout de leur ambition.

Didier Drogba, toujours lui dans l’une de ses pleines formes, rendra la pilule plus amère à boire au gardien Clémentino Silva qui est déjà mis à rude épreuve sous les attaques à feu des hommes de François Zahoui, le sélectionneur ivoirien. Malgré sa détente osée, il n’a pas pu contrer la balle piquée de la tête puissante de Drogba qui reprenait l’offrande de Yaya Touré à la 69e min.

Mené à 2 buts contre 0, le Nzalang Nacional était abattu et résigné devant les Eléphants qui n’attendaient plus pour enfoncer le clou avec un troisième but obtenu sur coup franc imparable magistralement enroulé dans les lucarnes par Yaya Touré à la 81e minute. A 3 buts à 0, l’affaire était pliée et la Côté d’Ivoire accède aux demi-finales qu’ils iront disputer le 8 février à Libreville face au vainqueur du match Gabon-Mali.

Le premier des quarts de finale a enregistré la victoire de la Zambie sur le Soudan battu par 2 buts contre 0.

A l’affiche ce dimanche, deux derniers matchs des quarts de finale opposeront le Gbaon au Mali d’une part et la Ghana à la Tunisie d’autre part.

Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée

drogba_d.jpg

Advertisement