pub
Santé

L’Ong Internationale Aimes-Afrique boucle ses premiers 7 ans d’existence

Advertisement

Il y a 7 ans que l’idée novatrice d’amener l’hôpital vers les populations a connu sa concrétisation avec la création de l’Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et de la Santé en Afrique (Aimes-Afrique). L’évènement se célèbre ce jeudi à Lomé, la capitale togolaise à travers une cérémonie de remise prix aux plus actifs de ses membres.

Ce jeudi 19 janvier, Aimes-Afrique marque ses 7 ans d’existence. En effet, Première ONG Humanitaire Médico-Chirurgicale Africaine, Aimes-Afrique est créée le 19 janvier 2005, par un groupe de jeunes médecins compétents avec à leur tête Dr Serge Michel KODOM.

La célébration de cette date placée sous le signe de “la consolidation des Représentations” de l’Ong, sera marquée par une cérémonie de remise de récompenses aux membres les plus “actifs” de l’organisation. Au cours de la manifestation qui aura lieu au siège de l’Ong, de nouveaux membres seront admis au sein de l’Organisation. Une Ong d’envergure qui a déjà ses antennes dans d’autres pays notamment le Burkina Faso, le Mali, le Bénin, la Côte d’Ivoire, la France, les USA…

Une dizaine de prix prévus pour encourager les mérites et les plus “actifs” des membres de l’Ong, sont classés en différentes catégories. Il s’agit entre autres des prix de l’Abnégation, de l’Innovation, de la Motivation, de l’Engagement, de la Solidarité

Respectivement ces prix viennent récompenser suivant les catégories sus énumérées, les membres ayant fait preuve de plus de sens d’abnégation (Prix de l’Abnégation), le membre qui a apporté beaucoup d’idées nouvelles (Prix de l’Innovation), le membre qui s’est beaucoup plus donné aux activités (Prix de la Motivation), le membre qui a été le plus engagé (Prix de l’Engagement), le membre qui a le plus fait preuve du sens de solidarité (Prix de la Solidarité).

D’autres catégories de prix seront attribués diversement compte tenu du sens d’humanisme, du degré de volontariat, de l’équité et de l’esprit d’ouverture ou de brassage culturel prouvés par les membres bénéficiaires.

Un bilan édifiant a marqué les 7 ans de l’Ong Aimes-Afrique qui jouit aujourd’hui d’un palmarès séduisant et remarquable. Elle a opéré gratuitement avec succès, plus de 10.000 patients en chirurgie générale, en gynécologie, en ophtalmologie, en ORL et en stomatologie.
De multiples campagnes de consultations médicales spécialisées foraines ont été effectuées dans plus de 250 localités où plus 300.000 patients ont été pris en charge gratuitement par des médecins spécialistes togolais, burkinabé et maliens.

Composée de 220 médecins bénévoles, des spécialistes et des chirurgiens qui apportent des services hospitaliers gratuits et l’éducation de la santé aux villages les plus reculés à travers l’Afrique, l’Ong Aimes-Afrique a été auréolée de plusieurs récompenses dont la dernière est le Prix Mondial dans la Catégorie “Leadership Humanitaire et Volontariat” dans le Monde en 2011 de la Jeune Chambre Internationale (JCI ).

Pour rappel, cette distinction a été attribuée le 02 novembre dernier, devant des milliers d’invités venus de par le monde à Bruxelles au Président Fondateur de l’Ong Dr Serge Michel KODOM pour son sens de volontariat et Leadership mis à contribution pour le développement de la communauté humaine, surtout en faveur des nécessiteux.

L’Ong n’a pas manqué également d’initier une série de campagnes de sensibilisation et de dépistages au Vih/Sida, notamment lors des grandes manifestations culturelles.

Elle a pour objectif principal d’œuvrer pour la promotion de l’Education pour la Santé au sein de la population à la base en impliquant fortement les agents de santé notamment les médecins, pharmaciens, infirmiers, sages-femmes… pour une amélioration de la santé et de l’éducation des populations les plus démunies dans la droite ligne des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en Afrique.

A travers cette célébration des 7ans de l’Ong, il s’agit pour Aimes-Afrique de dresser un bilan après ce parcours de 7ans, de faire une rétrospective et de se projeter dans le futur en évaluant ce qui n’a pas marché, en appréciant ce qui a réussi afin de capitaliser par rapport aux objectifs fixés, nos forces et capacités à atteindre avec plus d’efficacité et d’efficience d’autres résultats attendus. Car, quand je mesure l’ampleur des besoins non satisfaits sur le terrain et des cibles qui ont ont toujours recours aux actions de Aimes-Afrique, le chantier demeure très vaste. Et nos actions à mettre en œuvre et qui exigent des moyens très importants, doivent prendre plus d’envergure pour satisfaire le plus grand nombre de ces besoins dans les années à venir.” a confié Dr Serge Michel KODOM à Togoportail.

La Rédaction

Togoportail, toute l’information à votre portée

aimes_chronik_5-3.jpg

Advertisement