pub
Sport

CAN 2012 : Une mémorable affiche Gabon-Maroc qui qualifie le Gabon, second pays organisateur de la compétition pour les quarts de finale

Advertisement

Certainement, l’un des meilleurs matchs qu’aura connu cette CAN 2012, le match époustouflant, phénoménal de ce vendredi 27 janvier au stade de l’amitié de Libreville. L’enjeu est de taille car le Maroc qui a déjà raté son premier match ne veut en aucun cas perdre le second face au Gabon très requinqué, dans la peau de pays coorganisateur de la compétition.

Dans un stage rempli comme un œuf d’un jaune gabonais dominant, les Lions de l’Atlas croyaient avoir réalisé l’essentiel en marquant le premier but de la partie, une réalisation de Houcine Kharja à la 24e min. C’est sans compter les rebondissements des Panthères qui, rafraichis du sang neuf avec l’entrée de Daniel Cousin à 2ème partie, ont fait souffrir la défense marocaine.

Devant la pression maintenue par les hommes de Gernot Rohr, le dernier rempart du Maroc a montré des signes de fébrilité qui dominent dans le rang des hommes de Eric Gerets. Les actions dangereuses conclues par le trio offensif Mouloungui-Cousin-Aubameyang (49ème, 62ème et 72ème min) ont donné de la sueur froide au dos des marocains qui sentaient l’imminence du danger arriver. Ce qui ne tardera pas à se réaliser, puisqu’à la 76ème min, un certain Aubameyang très en forme et athlétique joueur du championnat local, va trouver le chemin des filets, en reprenant d’une démi-volée imparable, le ballon dévié de la tête par Daniel Cousin. La combinaison marche bien entre Aubameyang et Daniel Cousin. C’est ce dernier qui, servi par l’imperturbable Aubameyang, va d’une croisée réussie en pivot, alourdir le score trois minutes plus tard (79ème min). Toute une nation partage les moments fous de la frénétique euphorie d’une victoire qui n’a duré que le temps d’un quart d’heure.

Houssine Kharja va à la 90ème minute calmer les ardeurs euphoriques du peuple gabonais en remettant les pendules à l’heure. En effet, suite à un penalty justifié accordé par l’arbitre de la partie, (le bras de Charly Moussino est allé vers le ballon tiré par Belhanda, tir qui prenait le chemin des filets), Kharja se charge de l’exécuter et trompe le portier Gabonais Didier Ovono.

On croyait tout que tout allait rester là, sur le score de 2 buts partout, quand dans les arrêts de jeu qui tendaient pratiquement à s’expirer, les Panthères dans l’une de leurs dernières actions à outrance offensive, obtiennent un coup franc excentré sur la gauche pour une faute sur Biyogo Poko.

Le temps pour Gernot Rohr de faire un changement judicieux en faisant rentrer Bruno Mbanangoye qui se chargera de transformer le coup franc en un beau but avec un tir enroulé qui s’est logé en pleine lucarne dans le goal du portier marocain.

Le but de la délivrance pour toute nation qui se voit admise en quart de finale. Un mémorable match qui restera dans les annales de la Coupe d’Afrique des Nations. Un match intense et fou avec ses sept min d’arrêt de jeu interminables au cours desquels tous les scénarios imprévisibles que seuls les dieux de stade peuvent prédire, se sont produits. C’est cela aussi la magie inventive de la fête du ballon rond que célèbre l’Afrique sur les terres gabonaise et équato-guinéenne. Avec tout son lot de surprises.

Déjà jeudi, un grand favori est mis à la touche. Il s’agit du Sénégal, jugé grand favorit, mais prématurément éliminé par l’autre pays co-organisateur, la Guinée-Equatoriale.

Aujourd’hui, on aura à assister aux dernières rencontres de la 2ème journée des matchs de poule avec un Botswana-Guinée et un Ghana-Mali. Des étincèles en l’air pour ce dernier match. Rendez-vous à 19 H 00 GMT.

La Rédaction sportive de Togoportail

Togoportail, toute l’information à votre portée

can_gabon_maroc.jpg

Advertisement