pub
Justice

Le sort d’Eugène Attigan attendu ce 12 Décembre

Advertisement

Refusant d’être complice d’une « parodie de justice », le Conseil des accusés s’est sont donc déconstitué. Il est fort probable que les avocats qui leur seront commis d’office relèveront, à coup sûr, les mêmes exceptions. Et si c’était le cas, que va-t-il alors se passer ?

Selon un proche du dossier, «si les accusés ne sont pas jugés six mois après l’arrêt de renvoi, ils devront tout simplement être remis en liberté ». Eugène n’aura pas cette chance car, c’est pour la première fois que cette procédure pénale sera suivie au Togo.

Advertisement

Publier un commentaire