pub
Sport

Un Kodjo expéditif

Advertisement

Le Châtelleraudais a rapidement mis son adversaire hors d’état de nuire. Daniel Kodjo retrouve confiance et souhaite acquérir une nouvelle ceinture. Daniel Kodjo (à gauche) a dominé son adversaire de la tête et des épaules. Trois touches pour une victoire tant attendue. Elle lui redonne confiance. Il rempile pour une année.

Les deux boxeurs grimpent sur le ring. Lorsque leurs regards se croisent, Daniel Kodjo aperçoit de la crainte dans les yeux de Fikret Remziev. «Dès que je l’ai regardé, il a fermé les yeux. Du moins j’ai eu cette impression», indique le boxeur châtelleraudais. Ça s’est joué au mental mais pas seulement. Daniel Kodjo boxe pour la première fois devant sa compagne. C’est un soutien de taille. Il veut bien faire. Dès la première reprise, Kodjo bouge son adversaire. Le Bulgare n’a aucune réaction. Cela confirme le pressentiment de Daniel. Dans la seconde reprise, le local passe à l’attaque. Nourri par les acclamations des supporters, il se bat.

Dès l’entame du troisième round, le Châtelleraudais attaque fort. Deux touches rapides en haut et sur le côté droit du Bulgare. Le local prend le dessus. Daniel Kodjo sent qu’il peut faire quelque chose lors de la quatrième reprise. «Je le voyais amoindri et je me suis dit, ça ne va pas traîner». Il accélère la cadence. «Je voulais que ça finisse vite pour rejoindre ma famille et fêter ma victoire autour d’une coupe de champagne», ironise-t-il. Yordan Vasilev touche terre une première fois après un coup haut. Puis une deuxième après un coup bas. Il ne suit plus. Il touche terre une troisième et dernière fois.

L’arbitre préfère arrêter le combat. Daniel Kodjo vient d’expédier son adversaire en enfer. A la sortie du ring, le boxeur n’est pourtant pas entièrement satisfait de sa prestation. «Je n’ai pas boxé à mon meilleur niveau», précise-t-il. Il garde malgré tout du respect pour son adversaire du jour. « C’était quand même un bon boxeur. Il s’est défendu. Il a fait ce qu’il a pu mais je l’ai dominé .

Pour son cinquante-deuxième combat, Kodjo signe sa première victoire de l’année 2011. «Elle arrive enfin». Ce résultat le motive. Il rempile pour une année supplémentaire avec un nouvel objectif : obtenir une troisième ceinture. Le Châtelleraudais a remporté sa dernière en 2009. Il promet en tout cas au public de Châtellerault qui s’est déplacé en nombre samedi soir de monter une dernière fois sur le ring devant eux. Ça ouvre des portes à une nouvelle ceinture. «Je dois au moins ça à mon club, à Monsieur Multeau, à tous mes supporteurs.» Quant à son entraîneur, Gérard Multeau, il est conquis et rassuré : «J’attendais sa première victoire et la voici. Il fallait qu’il se relance. Surtout après son combat perdu le 17 septembre dernier… une défaite au goût amer.» L’année 2012 va débuter sous de meilleurs auspices pour l’ancien sparring-partner de Mahyar Monshipour.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement