pub
Médias

Mercredi à la Une de Le Libéral : Retour sur un discours qui sort du sentier battu

Advertisement

Les quatre vérités du Président Faure Gnassingbé

Tout porte à croire que sur le chemin menant au palais des congrès de Lomé, le Président Faure a balancé « la langue de bois dans la lagune », probablement au niveau de Le Togo, avant de se rendre à la cérémonie d’ouverture de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP/UE lundi dernier.

Alors que les discours s’égrenaient les uns après les autres, tentant à coup de périphrases et autres figures de style plus ou moins réussies de redire les mêmes choses autrement, le Président Faure a brisé à la surprise générale la monotonie en rangeant sur le pupitre quelques feuilles de papier qu’il ne regardera plus jamais. Parlant avec le cœur et avec les mots de tout le monde, le Chef de l’Etat a abordé des thématiques nouvelles et pertinentes sur un ton décapant : le sort de la jeunesse, printemps arabe, la gestion de la crise de la dette publique, le devoir de solidarité et d’humilité des pays industrialisés face à une Afrique qui a aussi une expérience à partager en matière d’ajustement structurel. Si les diplomates arboraient, surpris, des sourires jaunâtres, le petit peuple exultait devant ce langage de vérité.

Le propos du Président de la République togolaise qui était tout sauf un discours était à la fois si dense et si incisif que la Direction de la Communication de la Présidence de la République a été submergée par des appels de personnes anonymes qui tenaient à tout prix à en avoir une copie. Le propos a donc été transcrit et le Libéral en a eu une copie qu’il vous livre sans commentaire in extenso.

Source: Le libéral N° 47 du 23 novembre 2011

Lire l’intégralité du discours du Chef d’Etat en téléchargeant le document joint (Le Libéral N° 47 du 23 novembre 2011).

liberal_047_site.pdf

liberal_news.jpg

Advertisement