pub
Société

Le Tabaski au Togo : Avec ou sans mouton, la fêt aura lieu

Advertisement

Le Togo est sous la couleur de la fête des musulmans, le Tabaski, ce dimanche 06 novembre. Aïd-el-Kébir ou la fête de moutons, sera marqué à Lomé d’une grande prière sur le site habituel de l’évènement, l’espace du Lycée de Tokoin. Une grande foule de fidèles y fait souvent le déplacement à cette occasion.

Après cette séance de prières, la célébration de la journée se poursuit dans les maisons, en famille et entre amis autour des festins bien partagés.

A l’approche de la fête de Tabaski, les préparatifs pour la réussite de cette convivialité festive s’organisent depuis quelques jours, avec l’achat des moutons. Dans la pratique observée, il semble admis qu’immoler un mouton ou une chèvre en cette fête de Tabaski se conçoit comme une obligation religieuse pour les musulmans; ce qui entraine une intense animation du marché des moutons à Lomé, la capitale togolaise.

Cette fête qui rappelle l’acte émérite de ferveur et de soumission dont a fait preuve Abraham envers Dieu, Abraham qui était sur le point de sacrifier son fils ainé sur ordre du Seigneur, est parfois sujette à des enchères sur le prix de vente des moutons.

Cette année, la barre a encore connu une très hausse. On a assisté ces dernières semaines à une flambée du prix de mouton sur le marché togolais. Il s’acquiert entre 45.000 et 90.000 Fcfa ; un tarif trop cher pour beaucoup de nombreux fidèles.

Une bémol tout de même apaisant pour les moins fortunés pour se procurer aisément de cet animal sur le marché, sacrifier un mouton n’est pas une obligation si on n’a pas les moyens de l’acheter confie t-on du côté de l’Union Musulmane du Togo (UMT).

Bonne fête à tous les musulmans et particulièrement à la valeureuse soeur musulmane de la Diaspora Togolaise qui vit à New York.

Vicarmelo TIEM

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement