pub
Culture

Le Togo au coeur de la diversité du Festival des divinités noires

Advertisement

Cette année encore la tradition sera respectée. La culture noire sera de nouveau valoriser au cours de la 6ème édition du Festival des divinités noires. Initiée par l’Association pour la sauvegarde du patrimoine culturel africain (ACOFIN), la cérémonie de lancement de l’évènement placé sous le thème «Togo terre de nos aïeux, terre inconnue», s’est déroulée ce mercredi 05 octobre 2011 à l’hôtel Ibis de Lomé. C’était en présence des autorités traditionnelles, politiques et des partenaires. Une conférence de presse animée par les journalistes de la presse nationale et internationale a mis fin à la cérémonie.

Le festival des divinités noires rentre peu à peu dans la liste des plus grands festivals au monde qui valorisent la culture africaine. Comme d’habitude le comité d’organisation a mis les petits plats dans les grands pour une parfaite réussite de cette 6ème édition de l’évènement.

Placé sous le thème «Togo terre de nos aïeux, terre inconnue», l’édition de 2011 du Festival des divinités noires aura pour invité d’honneur, les Kondonas de pya au nord du Togo.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur du festival Me Têtê Wilson-Bahun a salué le soutien indéfectible de ses partenaires. A la question de savoir ce qui fait le succès et la pérennité de l’évènement, il a répondu par un mot, «la passion».

L’une des particularités de cette années sera la présence effective du Directeur artistique de l’événement M. Vincent Harisdo professeur chorégraphe dont la troupe a émerveillé le public par une prestation authentique. «Nous accueillerons cette année des artistes du Brésil, de la Martinique, d’Italie, de la Suisse, d’Allemagne, du Burkina Faso et de la Côte d’ivoire», nous a confié Me Wilson.

Au cours de la cérémonie de lancement, les partenaires de l’évènement notamment, la société Moov Togo, l’hotel IBIS, l’institut français à travers leurs représentants ont tenu à réaffirmer leur soutien au comité d’organisation du festival.

Le représentant du ministre des Arts et de la Culture a de son côté, rappelé l’importance de sauvegarder nos cultures ancestrales avant de déclarer lancées, les activités de la 6ème édition du Festival des divinités noires.

Rappelons que tout comme les années précédentes, les activités se dérouleront à Lomé (Institut français), à Aného puis à Glidji du 1er au 18 décembre 2011.

Roger Adzafo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement