pub
Environnement

L’ONAT se prépare pour la célébration de la Journée Mondiale de l’Habitat 2011 au Togo

Advertisement

Le Togo entame le deuxième cinquantenaire de son accession à la souveraineté internationale. Dans quel état se trouvent nos villes aujourd’hui? Pouvons-nous évaluer le degré de nos actions qui ont contribué à les dégrader au point où nous en sommes aujourd’hui ? Les actions que mènent nos gouvernants pour développer notre pays sont-elles suffisamment cohérentes, pérennes et durables? Telles sont les pistes de réflexion proposées par le président de l’Ordre National des Architectes du Togo (ONAT), M. Doe-Bruce Folly Thomas, dans son discours de bienvenue à l’Assemblée Générale Extraordinaire de cette structure, tenue le 28 septembre 2011 à l’hôtel St Thomas-Lomé.

Au cours de cette Assemblée Générale, il a été lancé, en présence du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, le programme des activités de l’ONAT qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de l’Habitat.

Selon M. Doe-Bruce Folly Thomas, les textes fondateurs de l’ONAT, notamment le règlement intérieur prévu à l’article 6 alinéa 2 de la loi 90-02 relative à la profession d’architecte, ont institué une Semaine de l’architecte chaque année dans le but d’informer le public et de le sensibiliser sur l’exercice de la profession d’architecte au Togo. Ne voulant pas déroger à cette règle, l’ONAT a décidé cette année de fusionner cette manifestation avec celle de la journée mondiale de l’Habitat instituée pour réfléchir aux voies et moyens pour une vie épanouie dans un environnement sain.

En effet, le thème choisi cette année notamment «Les cités et le changement climatique», met l’accent sur l’une des nombreuses préoccupations des architectes qui sont les premiers acteurs du cadre de vie des populations. «Le thème de cette année nous repose la question de notre part de responsabilité dans la dégradation de notre environnement de façon générale et nous invite à nous approprier la réflexion et l’action, en vue d’y remédier particulièrement dans le cadre urbain», a indiqué M. Doe-Bruce qui a ajouté que le défi qui attend les architectes togolais n’est pas que de construire ou de reconstruire mais aussi celui de la durabilité, de la solidité et de la résistance des œuvres et ouvrages qu’ils construisent.

«A quoi cela sert-il de rafistoler les routes ou de les reconstruire si nous ne prenons pas les dispositions pour qu’elles résistent longtemps ou si nous ne prévoyons pas un assainissement adéquat et pérenne ?», s’est il interrogé.

L’orateur pour conclure a révélé à l’assistance que pour œuvrer au bien-être de nos villes, l’ONAT s’est donné depuis trois ans une vision dénommée «Projet Togovision 2060». Cette année, c’est Sokodé qui a l’honneur d’accueillir les manifestations de la journée mondiale de l’Habitat. Il s’agira pour ces manifestations de faire des consultations gratuites, d’identifier les besoins en équipement de la ville de Sokodé et d’éditer un Agenda de l’ONAT pour 2012.

Prenant à son tour la parole, M. Kokou Nunyabu, Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat a salué les efforts de l’ONAT, auquel il n’a pas manqué de rappeler que beaucoup reste encore à faire. «Je vous demande d’éviter les querelles au sein de l’Ordre, de rester souder en vue de mener des actions concrètes afin que le gouvernement puisse véritablement vous accompagner. Le chemin est encore long», a-t-il indiqué.

A l’issue du lancement de ses activités, l’ONAT a accueilli en son sein deux récipiendaires MM. Arnold Ayi Akakpo, qui ont confié à la presse qu’ils sont fiers d’être comptés parmi les membres de cet Ordre.

Après que l’assistance ait visité l’exposition des œuvres, que l’ONAT a proposé pour la ville de Lomé, les travaux de cette Assemblée Générale Extraordinaire ont tourné autour de trois points notamment sur les activités qui auront lieu à Sokodé, sur l’EAMAU.

D.M.

Togoportail, toute l’actualité en temps réel

Advertisement