pub
Economie

Commerce sans frontière en Afrique de l’Ouest

Advertisement

Une Réunion du Comité de Pilotage de l’Observatoire des Pratiques
Anormales (OPA) été ouverte le mardi en présence des représentants des pays de l’UEMOA et des membres du corps diplomatique à Lomé.

La réunion passera en revue des activités réalisées au titre de
l’année 2011, l’examen du retour d’expérience des points Focaux et des Coordinations nationales, le point des actions de dissémination, de
plaidoyer et d’alliance Borderless.

Le prix du transport en Afrique restant toujours élevé est dû en
partie aux pratiques anormales notamment des pots de vin, des
tracasseries de tout genre. Selon Patrick Spirlet, chef de la mission
de l’Union européenne au Togo des études financées par la Banque
mondiale et l’USAID ont permis de mettre l’accent sur l’impact du
harcèlement routier et de la corruption sur la compétitivité du
secteur des transports.

C’est pour remédier à cela que les experts en charge de la question
du transport de la sous région sont à Lomé. Ainsi, la Directrice de
cabinet du ministre du Transport, Madame TSEGAN Djigbodi, a précisé que de la réunion sortiront des recommandations que pour sa part, le gouvernement togolais, appliquera sans outre mesure.

M. Niels Rasmun de west Africa Trade Hub a reconnu que de tout
temps il y a eu des efforts pour contrecarrer les pratiques anormales
le long des corridors mais ces éfforts ont été insuffisants. Il a émis
le vœu que les médias soient maintenant associés au projet.

L’UE et l’USAID financent l’UEMOA dans l’accélération du processus
d’intégration sous régional. Les deux institutions apportent leur
soutient à la ténue de cette réunion.

Germain Kokoura

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement