pub
Politique

Togo : OBUTS célèbre ses 3 ans de parcours

Advertisement

Des hommes habillés en tee-shirt bleu à l’effigie de OBUTS assis sur des motos sillonnent les rues de Kpalimé, une ville située à 120 Km de Lomé, la capitale du Togo. Ils klaxonnent, crient, tout joyeux et se lancent des slogans. Il s’agit d’un pan des manifestations organisées par OBUTS, Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire, dans le cadre de la célébration de ses 3 ans de parcours.

Arrivé à l’entrée de l’Hôtel de Ville, le cortège s’arrête. Certains invités font leur entrée dans l’enceinte et se positionnent comme pour respecter un protocole. Ils s’alignent. Soudain, des cris s’élèvent suivis d’applaudissement. Deux véhicules rentrent. Agbéyomé Kodjo sort d’un véhicule du cortège. Les ovations s’amplifient lorsqu’il saluait tous ceux qui l’attendaient et fait son entrée dans la salle de conférence.

Tout ce décor pour faire porter à la connaissance de la population de kpalimé, ce message qu’on pourrait lire sur une banderole placardée sur le mur de l’intérieur de la salle : «L’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire, célébration du 3ème anniversaire».

OBUTS, le parti d’Agbéyomé Kodjo célèbre ses trois années d’existence. Et l’anniversaire est fêté ce 13 août dans la préfecture de Kloto. Trente six (36) mois de difficulté et de beaux jours. Ceci pour faire allusion à la suspension des activités du parti, sa résurrection et sa participation aux élections présidentielles de 2010.

Ce jour, un nouveau jour se lève selon les Responsables du parti. Ce jour, l’ancien premier ministre demande aux peuples de kpalimé et de tout le Togo de garder espoir.

Coté pouvoir, le président de OBUTS demande la création d’un cadre électoral stable et fiable qui garantisse l’équité, le traitement égalitaire de tous les candidats, le financement des partis politiques et la transparence électorale. «Nous pouvons mobiliser tous les Togolais de voter pour nous mais si on ne change pas le cadre électoral, je ne souhaite pas à mon pays de connaitre le syndrome ivoirien», conclue-t-il.

La célébration a pris fin par un match de gala au stade municipal de Kpalimé.

Firmin Teko-Agbo
Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement