pub
Education

Pour une amélioration de la qualité de l’enseingnement

Advertisement

Bientôt l’introduction du système LMD à l’Ecole Normale d’Atakpamé ; une école qui se charge de la formation des enseignants du secondaire au Togo. Ainsi, ceux qui aspireront à la profession et qui seront détenteurs d’une Licence pourront venir s’inscrire dans ladite école avec la possibilité de préparer un Master et un Doctorat.

L’information a été rendue publique ce 04 aout par les responsables de la Direction Régionale de l’Education dans le cadre d’un colloque qui réunit les différents acteurs du système éducatifs du Togo. Cette décision de l’introduction de LMD dans la formation professionnelle des enseignants du Togo, s’inscrit dans la réforme du système éducatif du pays.

Selon toujours les responsables, des centres de l’Ecole Nationale d’Instituteurs (ENI) seront construites dans toutes les régions du pays en vue mettre un accent particulier sur la formation des enseignants, ce qui aura un impact direct sur la qualité de l’enseignement dispensé.

De plus, il y aura une suppression de redoublement dans les cours préparatoires. Il faut souligner que cette réforme tire sa source du Plan Sectoriel de l’Education (PSE) adopté en Juin 2009 par le Gouvernement grâce à l’appui technique et financier de la Banque Mondiale, de l’UNICEF et de l’Agence Française de Développement.

Ce plan validé en 2010 pour la période 2010-2020, traduit les objectifs nationaux en matière d’éducation de même que les stratégies à mettre en place pour les atteindre. Il est assorti d’une nouvelle politique qui met essentiellement entre autres l’accent sur l’amélioration sous tous les aspects de la qualité de l’éducation, l’amélioration de la pertinence des programmes et leur adaptation aux besoins de développement du pays.

Les acteurs de l’éducation s’approprient de la teneur de cette politique depuis cette matinée de 04 août avec pour objectif de dégager les grandes priorités à retenir pour l’élaboration du Plan de Développement Régional de l’Education au Togo.

Ajoutons aussi qu’avant d’arriver à l’élaboration dudit plan, les participants de la rencontre auront à faire le diagnostic régional du système éducatif et à identifier les principales problématiques du secteur au niveau régional. La réunion dure deux jours.

Firmin Teko-Agbo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement