pub
Faits divers

Fait divers : La cupidité et ses effets boomerang

Advertisement

Isabelle avait cru célébrer son succès au baccalauréat 2eme partie dans l’allégresse générale. Mais hélas. Certes, les résultats de l’examen ne sont pas encore connus mais les préparatifs ont déjà capoté.

Isabelle, 21 ans, une véritable gazelle née dans la fraicheur des montagnes de Daye, avait souhaité accéder à l’université avec une moto flambant neuf. Aussi avait-elle demandé à son copain, le sieur Raphaël, fonctionnaire des Impôts, de lui offrir une moto SANILI dame en témoignage de son amour pour elle. Comme «ce que femme veut, Dieu le veut», notre ami Raphaël n’a pas mis du temps à s’exécuter. « Je n’ai pas souhaité me retrouver en enfer. Aussi, ai-je décidé de satisfaire sa doléance», a-t-il laissé entendre avant de renchérir en ces termes : « Tout homme à ma place ferait la même chose ; peut-être mieux que moi, car se refuser d’obéir aux ordres d’une telle créature reviendrait à s’exposer à la vindicte de Dieu ».

A en croire les propos de Raphaël, Isabelle n’est pas seulement belle, elle a en plus une magie qui captive. « J’ai constaté depuis un certain temps que ma dulcinée est convoitée par beaucoup d’hommes. Ce qui est normal, vu sa beauté. Mais je mettrais fin à ma relation avec elle si je constatais que je la partageais avec un autre », a-t-il encore ajouté.

Etait-il réellement amoureux au point de cultiver une si forte jalousie? Si l’évènement du 4 juillet dernier ne s’était pas produit, personne n’aurait su à quel point il l’aimait.

En effet, ce lundi là, alors qu’il avait trompé ses collègues de services qu’il allait voir son mécanicien, il était allé discrètement à la maison SANILI où il avait acheté une moto. Il s’était ensuite rendu au domicile de sa dulcinée à Tokoin Dodomé. Elle l’attendait à la maison.

Après le cérémonial d’accueil, il demanda à Isabelle de se préparer afin qu’ils effectuent une sortie ensemble. Occasion pour lui de présenter à sa bien-aimée la surprise qu’il avait préparée pour elle.

Isabelle était dans la douche lorsque son portable sonna. Raphaël était juste à côté de l’appareil. Il n’avait pas décroché mais il avait pu lire sur l’écran « Mofo7 ». Il était en train de se poser des questions au sujet du chiffre qui accompagnait le nom quand un autre appel a retenti. L’écran afficha cette fois-ci « Mofo 5 ». Aussitôt l’idée lui vint de composer à partir de son propre portable le numéro d’Isabelle afin de savoir ce qu’afficherait l’appareil de celle-ci. A sa grande surprise, l’écran affiche « Mofo 13 ». C’est alors qu’il réalisa que non seulement le mot « Mofo » était puisé dans la langue d’Isabelle et signifiait « Le con » mais aussi que lui-même occupait sur la liste des prétendants une place pas du tout intéressante.

C’est alors qu’il sortit de la chambre en lançant avec rage : « Adieu Isabelle. Plus jamais ne m’appelle ! C’est fini ! ». A vouloir trop gagner, on perd n’est-ce pas ?

B. TALOM

Advertisement