pub
Justice

5 ans de prison pour l’ex premier ministre togolais Eugène Adoboli

Advertisement

Accusé de détournement de deniers publics puis traduit en justice, l’ex premier ministre Eugène Koffi Adoboli a été condamné pour 5 ans de prison et passible de remboursement d’un 100 millions de F cfa à l’Etat togolais.

C’est ce matin que le verdict est tombé à la cour d’assise de Lomé.
L’affaire Adoboli remonte à l’année 2000, à l’époque premier ministre sous l’ère de l’ancien Chef d’Etat Gnassingbé Eyadema. Il a été révélé son implication directe dans des malversations financières et de détournement d’importants fonds qui s’élevaient à des centaines de millions de francs Cfa, dans le projet de construction des villas de la cité OUA devant accueillir les hôtes de marque du Sommet de l’Union Africaine à l’époque.

Ses deux co-accusés, Agboli Hope et Samarou Saïbou sont amendés de verser chacun 500 millions de francs et écopent de 8 ans de réclusion criminelle.

En outre les trois accusées sont tenus de verser à l’Etat 500 millions à titre de dommages et intérêts.

Un mandat d’arrêt international émis pour arrêter les intéressés qui se trouvent hors du Togo, est maintenu par la Cour d’assise.

Le procès intenté contre l’ancien Premier ministre démontre clairement la volonté du gouvernement de lancer une croisade contre les corrupteurs et les corrompus.

Quant à la défense des accusés, ce procès est conditionné par des pesanteurs non légitimes et liés à un souci de règlement de compte qui demeure vicié. Elle compte interjeter appel pour vice de forme.

Affaire à suivre!!!

La Rédaction

Togoportail, toute l’actualité en temps réel

Advertisement