pub
Politique

Le Togo s’apprête pour l’examen périodique universel des droits de l’homme de Génève

Advertisement

La situation des droits de l’homme du Togo sera en discussion devant du conseil des droits de l’homme de Génève le 6 Octobre prochain. L’avant-projet du rapport national des droits de l’homme est en voie d’adoption au Togo depuis ce 16 Juin à Lomé.

Ainsi, les représentants des départements ministériels, des instituions des la République, des partis politiques, des syndicats, des agences du système des Nations Unies, des organisations de la société civile œuvrant dans le domaine des droits de l’homme d’une part, des professionnels de médias, des confessions religieuses, de la chefferie traditionnelle d’autres part, tentent d’apporter des amendements au rapport national du Gouvernement au titre de l’Examen Périodique Universel, EPU.

Ce rapport énumère tous les droits civils et politiques, socio-économiques et culturels. Il faut souligner que ce processus a commencé depuis octobre 2010.

Dans la foulée, le gouvernement a initié une série d’activités deux mois plus tard en direction de plusieurs couches socio-professionnelles du pays, pour informer, sensibiliser, former et recueillir les informations, les observations et les propositions en vue de l’élaboration dudit avant-projet. Et ce jour marque la consécration de tout le processus.

Ce rapport sera déposé le 4 juillet avant d’être présenté le 6 octobre devant le conseil au titre de l’examen périodique universel. A l’issue de cet examen, des recommandations seront formulées à l’endroit du Togo et le pays aura à prendre des engagements devant le conseil.

Firmin TEKO-AGBO

Togoportail, toute l’actualité en temps réel

Advertisement