pub
Culture

Quand promouvoir la diversité culturelle, c’est aller aux sources de la créativité

Advertisement

Ce 21 mai, il a été célébrée, comme à chaque année la journée Mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement. Une journée pour mettre en valeur le patrimoine commun de l’humanité que constitue chaque culture. C’est surtout une étincelle qui invite chaque individu à promouvoir la paix. Si la paix, la véritable paix apparait aux yeux de certains comme un mythe, la diversité et la coexistence de diverses cultures demeurent une réalité à laquelle nul ne peut se soustraire.
Un détour à travers ce texte qui nous invite à nous approprier des questions touchant les valeurs et principes qui fondent la thématique de diversité culturelle, ainsi que son influence sur l’affermissement de l’esprit de créativité et son rôle pour le contact des cultures et donc pour le développement de l’humanité.

A l’heure où l’on assiste à la résurgence du terrorisme à l’échelle planétaire et où beaucoup de conflits en Afrique tirent leurs origines des différences ethniques, tribales et parfois religieuses, il importe de reconnaitre que l’altérité d’autrui parce qu’il n’est pas de notre tribut, ne fait pas de lui un être imparfait et dangereux, un barbare comme disaient les Grecs. Il est loin, le temps où l’on pensait la diversité culturelle uniquement en termes de différences entre systèmes homogènes d’identités et de croyances. Au contraire, elle est à considérer en termes de liens respectifs entre individus, communautés et cultures.

L’article 3 de la Déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle dispose que « la diversité culturelle est une force motrice du développement, pour ce qui est de la croissance économique, comme moyen de mener une vie intellectuelle, affective, morale et spirituelle plus satisfaisante ». En effet, cet article se traduit quotidiennement dans les faits lorsque nous faisons usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Comment peut-on mépriser telle ou telle race d’individus, dès lors que les informations qui sont consultées sur internet proviennent des quatre coins du monde ? « La richesse du monde, c’est sa diversité en dialogue », dit-on, mais la célébration de la journée de la diversité culturelle non seulement invite au dialogue interculturel, mais aussi sonne comme un signal pour les sociétés les moins avancées, telle l’Afrique qui tiennent toujours la queue répréhensible de l’innovation et de l’invention.

Il y a lieu que les Africains s’ancrent le mieux possible dans leur identité et développent leurs cultures pour qu’elles participent à la « civilisation de l’universel ». Si la volonté et l’initiative continueront à faire défaut, l’art, la musique, les langues africaines et les politiques culturelles du continent auront encore du chemin pour s’exprimer véritablement aux yeux du monde.

Benito MIDODJI

Advertisement