pub
Développement

La phase pilote du programme des plateformes multifonctionnelles lancée par le Chef de l’Etat togolais

Advertisement

Chose promise, chose due, le Chef de l’Etat togolais Faure Essozimna GNASSINGBE a officiellement procédé au lancement de la phase pilote du programme des plateformes multifonctionnelles mises à la disposition de 25 communautés reparties dans cinq régions du Togo. C’était ce mardi à Gapé Dzatikpo, dans le canton de Gapé (préfecture de Zio), localité située à 80 Km de Lomé.

Un accueil très particulier et des grands jours a été réservé au Président de la République et sa délégation composée de plusieurs hautes personnalités et membres de gouvernement dont le la ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah Dogbé, en charge dudit programme,PascalBodjona de l’administration territoriale et Komlan Mally de la santé.

D’un coût estimatif de 476 millions de F.CFA, les 25 plateformes multifonctionnelles ont été gracieusement mises à la disposition des localités bénéficiaires dans le but de lutter efficacement contre la pauvreté.

S’adressant à la population bénéficiaire visiblement très réconfortée par l’initiative, a exprimé sa joie et sa satisfaction de l’audience manifeste constatée au sein des localités d’accueil du programme.

J’ai compris votre message : vous êtes contentes, vous êtes satisfaites, mais vous voulez plus et vous voulez mieux : vous avez parlé de pistes rurales, de dispensaires, d’écoles,. Nous sommes au courant, nous y travaillons et nous reviendrons vers vous”, a promis le chef de l’Etat suite à l’intervention de certaines femmes.

Hier c’était le Projet de Soutien aux Activités Economiques des Groupements (PSAEG). On a apporté du matériel pour vous renforcer. Aujourd’hui, ce sont les PTFM ; demain ce sera autre chose“, a précisé Faure GNASSINGBE, .

Il a par ailleurs salué le travail abattu par Mme Victoire Tomégah Dogbé et ses collaborateurs.
Pour elle, les charges qui pèsent sur les femmes méritent qu’on s’en préoccupe sérieusement.
“Les victimes de la pauvreté dans nos villages, c’est d’abord les femmes, nos mères, nos sœurs. Les charges qu’elles supportent au quotidien sont assez lourdes et méritent qu’on s’en préoccupe sérieusement“, a-t-elle souligné.

Très pratique pour les activités du milieu rural où l’énergie électrique fait défaut, elle a de multiples fonctionnalités d’un générateur, telles que la distribution de l’électricité et de l’eau. Elle est sollicitée dans diverses activités, surtout celles relevant des charges quotidiennes des femmes qui face à certaines corvées longues et pénibles (eau, pilage), pourront voir leurs tâches allégées. Des tâches qui ressortent des activités génératrices de revenus supplémentaires.

La plateforme multifonctionnelle leur confère donc ainsi un statut plus indépendant et une responsabilité sociale et économique plus accrue. Sa multifonctionnalité permet de stimuler la création, le développement et/ou la modernisation d’autres activités artisanales dans les villages et par ricochet la création d’emplois pour les jeunes ; ce qui constitue un frein à l’exode rural.

Par ailleurs Faure GNASSINGBE a procédé également à l’inauguration d’une Unité de Soins Périphérique (USP) d’un coût de 35 millions de F.CFA. Cette USP est située à côté de la plateforme de Dzatikpo.

Advertisement