pub
Médias

Célébration de la journée internationale de la liberté de presse au Togo

Advertisement

La journée internationale de la liberté de presse a été célébrée ce mardi au Togo, manifestation organisée par l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), a constaté l’Agence Savoir News.

Placée sous le thème “les médias au XXIe siècle: nouvelles frontières, nouveaux obstacles”, cette journée a permis aux journalistes de dresser le bilan de l’année écoulée.

La  célébration de la journée a été aussi l’occasion pour les organisateurs, de présenter un  rapport sur l’Etat de la Liberté de la Presse au Togo et de formuler des recommandations à l’endroit des hommes de médias.

Selon le Secrétaire général de l’UJIT, Crédo Tétteh, c’est une occasion d’appeler les autorités du pays à réaffirmer et à mettre en œuvre les engagements internationaux pris pour garantir et promouvoir la liberté d’expression sur Internet.

“Nul ne peut nier que l’essor d’Internet a considérablement accru la capacité des individus et des groupes à s’exprimer librement et à exercer le droit de chercher, recevoir et répandre des informations que leur reconnaît la Charte internationale des droits de l’homme”, a-t-il indiqué.

“Si ce 3 mai sert de rappel aux gouvernements sur la nécessité de respecter leurs engagements quant à la liberté de la presse, j’ose espérer que vous mesurez les torts causés non seulement à ces radios suspendues et qui n’émettent plus, mais également aux populations togolaises qui sont ainsi privées de cette pluralité d’informations”, a a souligné le secrétaire général de l’UJIT, appelant les professionnels des médias à leur responsabilité sociale.

Selon lui, “le Journaliste ne doit en aucune manière user des privilèges que lui confère sa profession pour défaire l’architecture du système démocratique. Bien au contraire, il est de son devoir d’œuvrer à sa consolidation. Ainsi le journaliste doit veiller à ce que les informations qu’il diffuse ne violent pas la conscience du citoyen et ne hantent pas son esprit”, a a précisé M.Tétteh.

En rappel, la Journée internationale de la liberté de presse a été instaurée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1993 après la tenue du Séminaire pour le développement d’une presse africaine indépendante et pluraliste.

Ce séminaire s’est déroulé à Windhoek (Namibie), en 1991, et a conduit à l’adoption de la Déclaration de Windhoek sur la promotion de médias indépendants et pluralistes

La Déclaration de Windhoek exigeait l’établissement, le maintien et la promotion d’une presse pluraliste, libre et indépendante et mettait l’accent sur l’importance d’une presse libre pour le développement et la préservation de la démocratie au sein d’un Etat, ainsi que pour le développement économique.

La Journée mondiale de la liberté de presse est célébrée le 3 mai de chaque année, date à laquelle la Déclaration de Windhoek a été adoptée.

Advertisement